<-
Apache > Serveur HTTP > Documentation > Version 2.4

Apache et les variables d'environnement

Langues Disponibles:  en  |  fr  |  ja  |  ko  |  tr 

Cette traduction peut être périmée. Vérifiez la version anglaise pour les changements récents.

Deux types de variables d'environnement affectent le serveur HTTP Apache.

Le premier type correspond aux variables d'environnement contrôlées par le système d'exploitation sous-jacent et définies avant le démarrage du serveur. Leurs valeurs peuvent être utilisées directement dans les fichiers de configuration, et peuvent éventuellement être transmises aux scripts CGI et SSI via la directive PassEnv.

Le second type correspond aux variables nommées appelées aussi variables d'environnement dans lesquelles le serveur HTTP Apache stocke des informations via un mécanisme spécial. Ces informations peuvent servir à contrôler diverses opérations comme l'enregistrement des traces ou le contrôle d'accès. On utilise aussi ces variables dans le mécanisme de communication avec les programmes externes comme les scripts CGI. Ce document présente différentes méthodes pour manipuler et utiliser ces variables.

Bien que ces variables soient référencées comme variables d'environnement, il ne faut pas les confondre avec les variables d'environnement contrôlées par le système d'exploitation sous-jacent. En fait, ces variables sont stockées et manipulées dans une structure interne à Apache. Elles ne deviennent de véritables variables d'environnement du système d'exploitation que lorsqu'elles sont mises à la disposition de scripts CGI et de scripts inclus côté serveur (SSI). Si vous souhaitez manipuler l'environnement du système d'exploitation sous lequel le serveur s'exécute, vous devez utiliser les mécanismes standards de manipulation de l'environnement fournis par l'interpréteur de commandes (shell) de votre système d'exploitation.

top

Définition des variables d'environnement

Manipulations de base de l'environnement

La méthode la plus élémentaire pour définir une variable d'environnement au niveau d'Apache consiste à utiliser la directive inconditionnelle SetEnv. Les variables peuvent aussi être transmises depuis l'environnement du shell à partir duquel le serveur a été démarré en utilisant la directive PassEnv.

Définitions conditionnelles en fonction des requêtes

Pour plus de souplesse, les directives fournies par le module mod_setenvif permettent de définir les variables d'environnement en tenant compte des caractéristiques de chaque requête. Par exemple, une variable pourrait n'être définie que lorsqu'un navigateur spécifique (User-Agent) a généré la requête, ou seulement quand un en-tête Referer particulier est présent. La directive RewriteRule du module mod_rewrite qui utilise l'option [E=...] pour définir les variables d'environnement apporte encore plus de souplesse.

Identifiants uniques

Finalement, le module mod_unique_id définit la variable d'environnement UNIQUE_ID pour chaque requête à une valeur qui est garantie unique parmi "toutes" les requêtes sous des conditions très spécifiques.

Variables CGI standards

En plus de l'ensemble des variables d'environnement internes à la configuration d'Apache et de celles transmises depuis le shell, les scripts CGI et les pages SSI se voient affectés un ensemble de variables d'environnement contenant des méta-informations à propos de la requête comme préconisé dans la spécification sur les CGIs.

Quelques mises en garde

top

Utilisation des variables d'environnement

Scripts CGI

La communication d'informations aux scripts CGI constitue une des principales utilisations des variables d'environnement. Comme indiqué plus haut, l'environnement transmis aux scripts CGI comprend des méta-informations standards à propos de la requête, en plus des variables définies dans la configuration d'Apache. Pour plus de détails, se référer au tutoriel CGI.

Pages SSI

Les documents inclus côté serveur (SSI) traités par le filtre INCLUDES du module mod_include, peuvent afficher les variables d'environnement à l'aide de l'élément echo, et peuvent utiliser des variables d'environnement dans les éléments de contrôle de flux pour rendre certaines parties d'une page conditionnelles en fonction des caractéristiques de la requête. Apache fournit aussi les variables d'environnement CGI standards aux pages SSI comme indiqué plus haut. Pour plus de détails, se référer au tutoriel SSI.

Contrôle d'accès

L'accès au serveur peut être contrôlé en fonction de la valeur de variables d'environnement à l'aide des directives allow from env= et deny from env=. En association avec la directive SetEnvIf, ceci confère une grande souplesse au contrôle d'accès au serveur en fonction des caractéristiques du client. Par exemple, vous pouvez utiliser ces directives pour interdire l'accès depuis un navigateur particulier (User-Agent).

Enregistrement conditionnel des traces

Les variables d'environnement peuvent être enregistrées dans le fichier de log des accès à l'aide de l'option %e de la directive LogFormat. En outre, la décision de tracer ou non les requêtes peut être prise en fonction de l'état de variables d'environnement en utilisant la forme conditionnelle de la directive CustomLog. En association avec la directive SetEnvIf, ceci confère une grande souplesse au contrôle du traçage des requêtes. Par exemple, vous pouvez choisir de ne pas tracer les requêtes pour des noms de fichiers se terminant par gif, ou encore de ne tracer que les requêtes des clients n'appartenant pas à votre sous-réseau.

En-têtes de réponse conditionnels

La directive Header peut se baser sur la présence ou l'absence d'une variable d'environnement pour décider si un certain en-tête HTTP sera placé dans la réponse au client. Ceci permet, par exemple, de n'envoyer un certain en-tête de réponse que si un en-tête correspondant est présent dans la requête du client.

Activation de filtres externes

Les filtres externes configurés par le module mod_ext_filter à l'aide de la directive ExtFilterDefine peuvent être activés de manière conditionnelle en fonction d'une variable d'environnement à l'aide des options disableenv= et enableenv=.

Réécriture d'URL

La forme %{ENV:variable} de TestString dans la directive RewriteCond permet au moteur de réécriture du module mod_rewrite de prendre des décisions conditionnées par des variables d'environnement. Notez que les variables accessibles dans mod_rewrite sans le préfixe ENV: ne sont pas de véritables variables d'environnement. Ce sont plutôt des variables spécifiques à mod_rewrite qui ne sont pas accessibles pour les autres modules.

top

Variables d'environnement à usage spécial

Des problèmes d'interopérabilité ont conduit à l'introduction de mécanismes permettant de modifier le comportement d'Apache lorsqu'il dialogue avec certains clients. Afin de rendre ces mécanismes aussi souples que possible, ils sont invoqués en définissant des variables d'environnement, en général à l'aide de la directive BrowserMatch, bien que les directives SetEnv et PassEnv puissent aussi être utilisées, par exemple.

downgrade-1.0

Ceci force le traitement d'une requête comme une requête HTTP/1.0 même si elle a été rédigée dans un langage plus récent.

force-gzip

Si le filtre DEFLATE est activé, cette variable d'environnement ignorera les réglages accept-encoding de votre navigateur et enverra une sortie compressée inconditionnellement.

force-no-vary

Cette variable entraîne la suppression de tout champ Vary des en-têtes de la réponse avant que cette dernière soit renvoyée au client. Certains clients n'interprètent pas ce champ correctement, et la définition de cette variable permet de contourner ce problème, mais implique aussi la définition de force-response-1.0.

force-response-1.0

Cette variable force une réponse en langage HTTP/1.0 aux clients qui envoient des requêtes dans le même langage. Elle fut implémentée à l'origine suite à des problèmes avec les mandataires d'AOL. Certains clients en langage HTTP/1.0 ne réagissent pas correctement face à une réponse en langage HTTP/1.1, et cette variable peut être utilisée pour assurer l'interopérabilité avec eux.

gzip-only-text/html

Positionnée à "1", cette variable désactive le filtre en sortie DEFLATE fourni par le module mod_deflate pour les types de contenu autres que text/html. Si vous préférez utiliser des fichiers compressés statiquement, mod_negotiation évalue aussi la variable (non seulement pour gzip, mais aussi pour tous les encodages autres que "identity").

no-gzip

Quand cette variable est définie, le filtre DEFLATE du module mod_deflate est désactivé, et mod_negotiation refusera de délivrer des ressources encodées.

no-cache

Disponible dans les versions 2.2.12 et ultérieures d'Apache

Lorsque cette variable est définie, mod_cache ne sauvegardera pas de réponse susceptible d'être mise en cache. Cette variable d'environnement n'a aucune incidence sur le fait qu'une réponse déjà enregistrée dans la cache soit utilisée ou non pour la requête courante.

nokeepalive

Quand cette variable est définie, la directive KeepAlive est désactivée.

prefer-language

Cette variable modifie le comportement du module mod_negotiation. Si elle contient un symbole de langage (tel que en, ja ou x-klingon), mod_negotiation essaie de délivrer une variante dans ce langage. S'il n'existe pas de telle variante, le processus normal de négociation s'applique.

redirect-carefully

Cette variable force le serveur à être plus prudent lors de l'envoi d'une redirection au client. Elle est en général utilisée quand un client présente un problème connu avec les redirections. Elle fut implémentée à l'origine suite a un problème rencontré avec le logiciel WebFolders de Microsoft qui ne gère pas correctement les redirections vers des ressources de type répertoire via des méthodes DAV.

suppress-error-charset

Disponible dans les versions postérieures à 2.0.54

Quand Apache génère une redirection en réponse à une requête client, la réponse inclut un texte destiné à être affiché au cas où le client ne suivrait pas, ou ne pourrait pas suivre automatiquement la redirection. Habituellement, Apache marque ce texte en accord avec le jeu de caractères qu'il utilise, à savoir ISO-8859-1.

Cependant, si la redirection fait référence à une page qui utilise un jeu de caractères différent, certaines versions de navigateurs obsolètes essaieront d'utiliser le jeu de caractères du texte de la redirection plutôt que celui de la page réelle. Ceci peut entraîner, par exemple, un rendu incorrect du Grec.

Si cette variable d'environnement est définie, Apache omettra le jeu de caractères pour le texte de la redirection, et les navigateurs obsolètes précités utiliseront correctement celui de la page de destination.

Note concernant la sécurité

L'envoi de pages d'erreur sans spécifier un jeu de caractères peut conduire à des attaques de type "cross-site-scripting" pour les navigateurs qui ne respectent pas la spécification HTTP/1.1 (MSIE) et tentent de déduire le jeu de caractères à partir du contenu. De tels navigateurs peuvent être facilement trompés et utiliser le jeu de caractères UTF-7 ; les contenus des données en entrée de type UTF-7 (comme les URI de requête) ne seront alors plus protégés par les mécanismes d'échappement usuels conçus pour prévenir les attaques de type "cross-site-scripting".

force-proxy-request-1.0, proxy-nokeepalive, proxy-sendchunked, proxy-sendcl, proxy-chain-auth, proxy-interim-response, proxy-initial-not-pooled

Ces directives modifient le comportement protocolaire du module mod_proxy. Voir la documentation sur mod_proxy et mod_proxy_http pour plus de détails.

top

Exemples

Transmission du contenu d'en-têtes non valides aux scripts CGI

Avec la version 2.4, Apache est plus strict avec la conversion des en-têtes HTTP en variables d'environnement dans mod_cgi et d'autres modules : dans les versions précédentes, tout caractère invalide dans les noms d'en-têtes était tout simplement remplacé par un caractère '_', ce qui pouvait exposer à des attaques de type cross-site-scripting via injection d'en-têtes (voir Bogues du Web inhabituelles, planche 19/20).

Si vous devez supporter un client qui envoie des en-têtes non conformes et si ceux-ci ne peuvent pas être corrigés, il existe une solution de contournement simple mettant en jeu les modules mod_setenvif et mod_headers, et permettant de prendre en compte ces en-têtes :

# L'exemple suivant montre comment prendre en compte un en-tête
# Accept_Encoding non conforme envoyé par un client. # SetEnvIfNoCase ^Accept.Encoding$ ^(.*)$ fix_accept_encoding=$1 RequestHeader set Accept-Encoding %{fix_accept_encoding}e env=fix_accept_encoding

Modification du comportement protocolaire face à des clients réagissant de manière non conforme

Les versions antérieures recommandaient l'ajout de ces lignes dans httpd.conf pour tenir compte de problèmes connus avec certains clients. Comme les clients concernés sont maintenant très peu utilisés, cet ajout n'est pratiquement plus nécessaire.

#
# The following directives modify normal HTTP response behavior.
# The first directive disables keepalive for Netscape 2.x and browsers that
# spoof it. There are known problems with these browser implementations.
# The second directive is for Microsoft Internet Explorer 4.0b2
# which has a broken HTTP/1.1 implementation and does not properly
# support keepalive when it is used on 301 or 302 (redirect) responses.
#
BrowserMatch "Mozilla/2" nokeepalive
BrowserMatch "MSIE 4\.0b2;" nokeepalive downgrade-1.0 force-response-1.0

#
# The following directive disables HTTP/1.1 responses to browsers which
# are in violation of the HTTP/1.0 spec by not being able to grok a
# basic 1.1 response.
#
BrowserMatch "RealPlayer 4\.0" force-response-1.0
BrowserMatch "Java/1\.0" force-response-1.0
BrowserMatch "JDK/1\.0" force-response-1.0

Ne pas tracer les requêtes pour des images dans le fichier de trace des accès

Dans cet exemple, les requêtes pour des images n'apparaissent pas dans le fichier de trace des accès. Il peut être facilement adapté pour empêcher le traçage de répertoires particuliers, ou de requêtes en provenance de certains hôtes.

SetEnvIf Request_URI \.gif image-request
SetEnvIf Request_URI \.jpg image-request
SetEnvIf Request_URI \.png image-request
CustomLog logs/access_log common env=!image-request

Prévention du "Vol d'image"

Cet exemple montre comment empêcher les utilisateurs ne faisant pas partie de votre serveur d'utiliser des images de votre serveur comme images en ligne dans leurs pages. Cette configuration n'est pas recommandée, mais elle peut fonctionner dans des circonstances bien définies. Nous supposons que toutes vos images sont enregistrées dans un répertoire nommé /web/images.

SetEnvIf Referer "^http://www\.example\.com/" local_referal
# Autorise les navigateurs qui n'envoient aucune information de Referer
SetEnvIf Referer "^$" local_referal
<Directory /web/images>
    Require env local_referal
</Directory>

Pour plus d'informations sur cette technique, voir le tutoriel sur ServerWatch "Keeping Your Images from Adorning Other Sites".

Langues Disponibles:  en  |  fr  |  ja  |  ko  |  tr 

top

Commentaires

Notice:
This is not a Q&A section. Comments placed here should be pointed towards suggestions on improving the documentation or server, and may be removed again by our moderators if they are either implemented or considered invalid/off-topic. Questions on how to manage the Apache HTTP Server should be directed at either our IRC channel, #httpd, on Freenode, or sent to our mailing lists.