<-
Apache > Serveur HTTP > Documentation > Version 2.5 > Recettes / Tutoriels

Tutoriel du serveur HTTP Apache : fichiers .htaccess

Langues Disponibles:  en  |  fr  |  ja  |  ko  |  pt-br 

Les fichiers .htaccess fournissent une méthode pour modifier la configuration du serveur au niveau de chaque répertoire.

top

Fichiers .htaccess

Les fichiers .htaccess ne doivent être utilisés que si vous n'avez pas accès au fichier de configuration du serveur principal. L'utilisation des fichiers .htaccess ralentit le fonctionnement de votre serveur HTTP Apache. Il est toujours préférable de définir les directives que vous pouvez inclure dans un fichier .htaccess dans une section Directory, car elles produiront le même effet avec de meilleures performances.
top

Que sont ce fichiers, comment les utiliser ?

Les fichiers .htaccess (ou "fichiers de configuration distribués") fournissent une méthode pour modifier la configuration du serveur au niveau d'un répertoire. Un fichier, contenant une ou plusieurs directives de configuration, est placé dans un répertoire de documents particulier, et ses directives s'appliquent à ce répertoire et à tous ses sous-répertoires.

Note :

Si vous voulez donner un autre nom à votre fichier .htaccess, vous pouvez le faire en utilisant la directive AccessFileName. Par exemple, si vous préférez nommer votre fichier .config, vous pouvez mettre ceci dans le fichier de configuration de votre serveur :

AccessFileName .config

En général, les fichiers .htaccess utilisent la même syntaxe que les fichiers de configuration principaux. Ce que vous pouvez mettre dans ces fichier est déterminé par la directive AllowOverride. Cette directive spécifie, sous forme de catégories, quelles directives seront traitées si elles se trouvent dans un fichier .htaccess. Si une directive est permise dans un fichier .htaccess file, la documentation de cette directive contiendra une section Override, spécifiant quelle valeur doit prendre AllowOverride pour que cette directive soit traitée.

Par exemple, si vous regardez la documentation de la directive AddDefaultCharset, vous verrez que cette dernière est permise dans les fichiers .htaccess (Voir la ligne de contexte dans le résumé de la directive). La ligne Override indique FileInfo. Vous devez donc avoir au moins AllowOverride FileInfo pour que cette directive soit traitée dans les fichiers .htaccess.

Exemple :

Contexte : configuration du serveur, serveur virtuel, directory, .htaccess
Override: FileInfo

Si vous n'êtes pas sûr qu'une directive particulière soit permise dans un fichier .htaccess, lisez la documentation de cette directive, et consultez la ligne de contexte pour ".htaccess".

top

Quand doit-on (ne doit-on pas) utiliser les fichiers .htaccess ?

En principe, vous ne devriez utiliser les fichiers .htaccess que lorsque vous n'avez pas accès au fichier de configuration du serveur principal. Par exemple, la fausse idée selon laquelle l'authentification de l'utilisateur devrait toujours être faite dans les fichiers .htaccess est très répandue. Il est aussi souvent avancé, ces dernières années, que les directives de mod_rewrite doivent être définies dans les fichiers .htaccess. Ceci est tout simplement faux. Vous pouvez configurer l'authentification des utilisateurs au niveau de la configuration du serveur principal, et c'est en fait cette méthode qui doit être privilégiée. De même, les directives de mod_rewrite fonctionneront mieux, à de nombreux égards, dans le contexte du serveur principal.

Les fichiers .htaccess ne devraient être utilisés que dans le cas où les fournisseurs de contenu ont besoin de modifier la configuration du serveur au niveau d'un répertoire, mais ne possèdent pas l'accès root sur le système du serveur. Si l'administrateur du serveur ne souhaite pas effectuer des modifications de configuration incessantes, il peut être intéressant de permettre aux utilisateurs isolés d'effectuer eux-mêmes ces modifications par le biais de fichiers .htaccess. Ceci est particulièrement vrai dans le cas où le fournisseur d'accès à Internet héberge de nombreux sites d'utilisateurs sur un seul serveur, et souhaite que ces utilisateurs puissent modifier eux-mêmes leurs configurations.

Cependant et d'une manière générale, il vaut mieux éviter d'utiliser les fichiers .htaccess. Tout élément de configuration que vous pourriez vouloir mettre dans un fichier .htaccess, peut aussi être mis, et avec la même efficacité, dans une section <Directory> du fichier de configuration de votre serveur principal.

Il y a deux raisons principales d'éviter l'utilisation des fichiers .htaccess.

La première est liée aux performances. Lorsque la directive AllowOverride est définie de façon à autoriser l'utilisation des fichiers .htaccess, httpd va rechercher leur présence dans chaque répertoire. Ainsi, permettre l'utilisation des fichiers .htaccess est déjà en soi une cause de dégradation des performances, que vous utilisiez effectivement ces fichiers ou non ! De plus, le fichier .htaccess est chargé en mémoire chaque fois qu'un document fait l'objet d'une requête.

Notez aussi que httpd doit rechercher les fichiers .htaccess dans tous les répertoires de niveau supérieur, afin de rassembler toutes les directives qui s'appliquent au répertoire courant (Voir la section comment sont appliquées les directives). Ainsi, si un fichier fait l'objet d'une requête à partir d'un répertoire /www/htdocs/exemple, httpd doit rechercher les fichiers suivants :

/.htaccess
/www/.htaccess
/www/htdocs/.htaccess
/www/htdocs/exemple/.htaccess

En conséquence, chaque accès à un fichier de ce répertoire nécessite 4 accès au système de fichiers supplémentaires pour rechercher des fichiers .htaccess, même si aucun de ces fichiers n'est présent. Notez que cet exemple ne peut se produire que si les fichiers .htaccess ont été autorisés pour le répertoire /, ce qui est rarement le cas.

La seconde raison d'éviter l'utilisation des fichiers .htaccess est liée à la sécurité. Si vous permettez aux utilisateurs de modifier la configuration du serveur, il peut en résulter des conséquences sur lesquelles vous n'aurez aucun contrôle. Réfléchissez bien avant de donner ce privilège à vos utilisateurs. Notez aussi que ne pas donner aux utilisateurs les privilèges dont ils ont besoin va entraîner une augmentation des demandes de support technique. Assurez-vous d'avoir informé clairement vos utilisateurs du niveau de privilèges que vous leur avez attribué. Indiquer exactement comment vous avez défini la directive AllowOverride et diriger les utilisateurs vers la documentation correspondante vous évitera bien des confusions ultérieures.

Notez que mettre un fichier .htaccess contenant une directive dans un répertoire /www/htdocs/exemple revient exactement au même que mettre la même directive dans une section Directory <Directory /www/htdocs/exemple> du fichier de configuration de votre serveur principal :

Fichier .htaccess dans /www/htdocs/exemple :

Contenu du fichier .htaccess dans /www/htdocs/exemple

AddType text/example .exm

Section de votre fichier httpd.conf

<Directory /www/htdocs/example>
    AddType text/example .exm
</Directory>

Cependant, la perte de performances sera moindre si vous définissez cette directive dans la configuration de votre serveur principal, car cette dernière ne sera chargée qu'une seule fois au moment du démarrage du serveur, alors qu'elle le sera à chaque accès dans le cas d'un fichier .htaccess.

L'utilisation des fichiers .htaccess peut être entièrement désactivée en définissant la directive AllowOverride à none :

AllowOverride None
top

Comment sont appliquées les directives ?

Les directives de configuration situées dans un fichier .htaccess s'appliquent au répertoire dans lequel ce fichier .htaccess se trouve, ainsi qu'à tous ses sous-répertoires. Cependant, il est important de garder à l'esprit qu'il peut y avoir des fichiers .htaccess dans les répertoires de niveau supérieur. Les directives sont appliquées selon l'ordre dans lequel elles sont rencontrées. Ainsi, les directives d'un fichier .htaccess situé dans un répertoire particulier peuvent écraser les directives se trouvant dans des fichiers .htaccess situés à un niveau supérieur dans l'arborescence des répertoires. Et ces dernières peuvent elles-mêmes avoir écrasé des directives d'un fichier .htaccess situé à un niveau encore plus haut, ou dans le fichier de configuration du serveur principal.

Exemple :

Dans le répertoire /www/htdocs/exemple1 se trouve un fichier .htaccess contenant ce qui suit :

Options +ExecCGI

Note : "AllowOverride Options" doit être présent pour permettre l'utilisation de la directive "Options" dans les fichiers .htaccess.

Dans le répertoire /www/htdocs/exemple1/exemple2 se trouve un fichier .htaccess contenant ce qui suit :

Options Includes

Ainsi, à cause de ce second fichier .htaccess du répertoire /www/htdocs/exemple1/exemple2, l'exécution des CGI est interdite, car la dernière définition d'options Options Includes écrase toute autre définition d'options d'un fichier .htaccess situé dans un répertoire de niveau supérieur.

Interactions entre les fichiers .htaccess et les fichiers de configuration du serveur principal

Comme indiqué dans la documentation sur les Sections de configuration, les fichiers .htaccess peuvent écraser les directives des sections <Directory> pour le répertoire correspondant, mais peuvent eux-mêmes être écrasés par d'autres types de sections des fichiers de la configuration principale. Cette possibilité peut s'avérer utile pour forcer certaines configurations, même en cas de présence de l'option libérale AllowOverride. Par exemple, pour interdire l'exécution de scripts en autorisant la définition de toute autre option dans les fichiers .htaccess, vous pouvez utiliser :

<Directory /www/htdocs>
    AllowOverride All
</Directory>

<Location />
    Options +IncludesNoExec -ExecCGI
</Location>
Dans cet exemple, on considère que le chemin défini par la directive DocumentRoot est /www/htdocs.
top

Exemple d'authentification

Si vous accédez directement à ce point du document pour apprendre à effectuer une authentification, il est important de noter ceci. Il existe une fausse idée selon laquelle il serait nécessaire d'utiliser les fichiers .htaccess pour implémenter l'authentification par mot de passe. Ceci est tout simplement faux. Pour y parvenir, il est préférable de mettre les directives d'authentification dans une section <Directory> du fichier de configuration de votre serveur principal, et les fichiers .htaccess ne devraient être utilisés que dans le cas où vous n'avez pas accès au fichier de configuration du serveur principal. Voir ci-dessus pour savoir dans quels cas vous devez ou ne devez pas utiliser les fichiers .htaccess.

Ceci étant dit, si vous pensez que vous devez quand-même utiliser un fichier .htaccess, vous pouvez utiliser la configuration suivante :

Contenu du fichier .htaccess :

AuthType Basic
AuthName "Password Required"
AuthUserFile /www/passwords/password.file
AuthGroupFile /www/passwords/group.file
Require group admins

Notez que AllowOverride AuthConfig doit être présent pour que ces directives produisent leur effet.

Vous pouvez vous référer au tutoriel sur l'authentification pour une description plus détaillée de l'authentification et de l'autorisation.

top

Exemple d'Inclusion Côté Serveur (Server Side Includes - SSI)

Les fichiers .htaccess sont aussi couramment utilisés pour activer les SSI pour un répertoire particulier. Pour y parvenir, on utilise les directives de configuration suivantes, placées dans un fichier .htaccess enregistré dans le répertoire considéré :

Options +Includes
AddType text/html shtml
AddHandler server-parsed shtml

Notez que AllowOverride Options et AllowOverride FileInfo doivent être tous les deux présents pour que ces directives puissent produire leur effet.

Vous pouvez vous référer au tutoriel SSI pour une description plus détaillée des SSI.

top

Les règles de réécriture dans les fichiers .htaccess

Sivous utilisez des directives RewriteRule dans un fichier .htaccess, gardez à l'esprit que les choses sont légèrement différentes dans un contexte de répertoire. En particulier, les règles sont relatives au répertoire courant, et non à l'URI original. Considérez les exemples suivants :

# Dans httpd.conf
RewriteRule ^/images/(.+)\.jpg /images/$1.png

# Dans un fichier .htaccess situé dans le répertoire racine de vos
# documents
RewriteRule ^images/(.+)\.jpg images/$1.png

# Dans un fichier .htaccess situé dans le répertoire images/
RewriteRule ^(.+)\.jpg $1.png

On voit que si le fichier .htaccess se situe à la racine de vos documents, le slash de tête est supprimé de la valeur de remplacement spécifiée pour la règle RewriteRule, et que si le fichier .htaccess se situe dans le répertoire images, la chaîne /images/ disparaît de cette même valeur de remplacement. Il doit donc en être de même dans votre expression rationnelle.

Veuillez vous référer à cette documentation pour une étude détaillée de l'utilisation du module mod_rewrite.

top

Exemple de CGI

En fin de compte, vous avez décidé d'utiliser un fichier .htaccess pour permettre l'exécution des programmes CGI dans un répertoire particulier. Pour y parvenir, vous pouvez utiliser la configuration suivante :

Options +ExecCGI
AddHandler cgi-script cgi pl

Alternativement, si vous souhaitez que tous les fichiers d'un répertoire donné soient considérés comme des programmes CGI, vous pouvez utiliser la configuration suivante :

Options +ExecCGI
SetHandler cgi-script

Notez que AllowOverride Options et AllowOverride FileInfo doivent être tous les deux présents pour que ces directives puissent produire leur effet.

Vous pouvez vous référer au tutoriel CGI pour une description plus détaillée de la configuration et de la proprammation CGI.

top

Résolution des problèmes

De nombreuses raisons peuvent être à l'origine du fait que les directives que vous avez mises dans un fichier .htaccess ne produisent pas l'effet désiré.

Le plus souvent, le problème vient du fait que la définition de la directive AllowOverride ne permet pas l'activation des directives de votre fichier .htaccess. Vérifiez si une directive AllowOverride None n'affecte pas le répertoire où se trouve votre fichier. Un bon test consiste à mettre des directives dont la syntaxe est erronée dans votre ficher .htaccess et de recharger la page. Si aucune erreur n'est générée par le serveur, il est pratiquement certain qu'une directive AllowOverride None affecte votre répertoire.

Par contre, si vous obtenez des erreurs de serveur lorsque vous tentez d'accéder à des documents, consultez votre journal des erreurs de httpd. Il vous indiquera probablement que la directive utilisée dans votre fichier .htaccess n'est pas permise.

[Fri Sep 17 18:43:16 2010] [alert] [client 192.168.200.51] /var/www/html/.htaccess: DirectoryIndex not allowed here

Cela signifie soit que vous utilisez une directive qui n'est jamais permise dans les fichiers .htaccess, soit que vous n'avez tout simplement pas défini la directive AllowOverride à un niveau suffisant pour la directive que vous utilisez. Consultez la documentation de cette directive pour déterminer quel cas s'applique.

Le journal des erreurs peut aussi vous signaler une erreur de syntaxe dans l'usage de la directive elle-même.

[Sat Aug 09 16:22:34 2008] [alert] [client 192.168.200.51] /var/www/html/.htaccess: RewriteCond: bad flag delimiters

Dans ce cas, le message d'erreur sera spécifique à l'erreur de syntaxe que vous avez commise.

Langues Disponibles:  en  |  fr  |  ja  |  ko  |  pt-br 

top

Commentaires

Notice:
This is not a Q&A section. Comments placed here should be pointed towards suggestions on improving the documentation or server, and may be removed again by our moderators if they are either implemented or considered invalid/off-topic. Questions on how to manage the Apache HTTP Server should be directed at either our IRC channel, #httpd, on Freenode, or sent to our mailing lists.