<-
Apache > Serveur HTTP > Documentation > Version 2.4 > Modules

Module Apache mod_cache

Langues Disponibles:  en  |  fr  |  ja  |  ko 

Cette traduction peut être périmée. Vérifiez la version anglaise pour les changements récents.
Description:Filtre de mise en cache HTTP conforme à la RFC 2616
Statut:Extension
Identificateur de Module:cache_module
Fichier Source:mod_cache.c

Sommaire

Ce module doit être utilisé avec précautions car lorsque la directive CacheQuickHandler est définie à sa valeur par défaut on, les directives Allow and Deny sont court-circuitées. Vous ne devez donc pas activer la gestion rapide de la mise en cache pour un contenu auquel vous souhaitez limiter l'accès en fonction du nom d'hôte du client, de l'adresse IP ou d'une variable d'environnement.

mod_cache implémente un filtre de mise en cache de contenu HTTP conforme à la RFC 2616, avec support de la mise en cache des réponses dont le contenu a été négocié et comportant l'en-tête Vary.

La mise en cache conforme à la RFC 2616 fournit un mécanisme permettant de vérifier si un contenu expiré ou dépassé est encore à jour, et peut apporter un gain de performances significatif si le serveur original supporte les requêtes conditionnelles en prenant en compte l'en-tête de requête HTTP If-None-Match. Le contenu n'est ainsi régénéré que lorsqu'il a été modifié, et non lorsqu'il a expiré.

En tant que filtre, mod_cache peut être placé en face d'un contenu issu de tout gestionnaire, y compris des fichiers à accès séquentiel (servis depuis un disque lent mis en cache sur un gros disque), la sortie d'un script CGI ou d'un générateur de contenu dynamique, ou du contenu mandaté depuis un autre serveur.

Dans la configuration par défaut, mod_cache place le filtre de mise en cache aussi loin que possible dans la pile de filtres, utilisant le gestionnaire rapide pour court-circuiter tout traitement par requête lors de l'envoi du contenu au client. Dans ce mode opératoire, mod_cache peut être considéré comme un serveur mandataire avec cache fixé en tête du serveur web, alors qu'il s'exécute dans ce même serveur web.

Lorsque le gestionnaire rapide est désactivé via la directive CacheQuickHandler, il devient possible d'insérer le filtre CACHE à un point de la pile de filtres choisi par l'administrateur. Ceci permet de mettre en cache un contenu avant que celui-ci ne soit personnalisé par le filtre mod_include, ou éventuellement compressé par le filtre mod_deflate.

Dans le mode de fonctionnement normal, mod_cache peut être contrôlé par les en-têtes Cache-Control et Pragma envoyés par un client dans une requête, ou par un serveur dans une réponse. Dans des circonstances exceptionnelles, mod_cache peut cependant être configuré pour outrepasser ces en-têtes et forcer un comportement spécifique au site, bien qu'un tel comportement sera limité à ce cache seulement, et n'affectera pas les opérations des autres caches qui peuvent s'insérer entre le client et le serveur, et ce type de configuration ne doit donc être utiliser qu'en cas de nécessité absolue.

La RFC 2616 permet au cache de renvoyer des données périmées pendant que l'entrée périmée correspondante est mise à jour depuis le serveur original, et mod_cache supporte cette fonctionnalité lorsque la directive CacheLock est configurée en conséquence. De telles réponses comportent un en-tête HTTP Warning contenant un code de réponse 110. La RFC 2616 permet aussi au cache de renvoyer des données périmées lorsque la tentative de mise à jour des données périmées renvoie une erreur 500 ou supérieure, et cette fonctionnalité est supportée par défaut par mod_cache. De telles réponses comportent un en-tête HTTP Warning contenant un code de réponse 111.

mod_cache requiert les services d'un ou plusieurs modules de gestion de stockage. La distribution Apache de base inclut les modules de gestion de stockage suivants :

mod_cache_disk
implémente un gestionnaire de stockage sur disque. Les en-têtes et corps sont stockés séparément sur le disque dans une structure de répertoires basée sur le condensé md5 de l'URL mise en cache. Plusieurs réponses à contenu négocié peuvent être stockées en même temps, mais la mise en cache de contenus partiels n'est pas supportée par ce module. L'utilitaire htcacheclean permet de lister et de supprimer les URLs mises en cache, et de maintenir le cache en deçà de certaines limites de taille et de nombre d'inodes.
mod_cache_socache
Implémente un gestionnaire de stockage basé sur un cache d'objets partagés. Les en-têtes et corps sont stockés ensemble sous une seule clé basée sur l'URL de la réponse mise en cache. Des réponses à contenus multiples négociés peuvent être stockées simultanément, mais ce module ne supporte pas la mise en cache de contenus partiels.

Pour de plus amples détails, une description, et des exemples, reportez-vous au Guide de la mise en cache.

Sujets

Directives

Voir aussi

top

Modules apparentés et directives

top

Exemple de configuration

Extrait de httpd.conf

#
# Exemple de configuration du cache
#
LoadModule cache_module modules/mod_cache.so
<IfModule mod_cache.c>
    LoadModule cache_disk_module modules/mod_cache_disk.so
    <IfModule mod_cache_disk.c>
        CacheRoot c:/cacheroot
        CacheEnable disk  /
        CacheDirLevels 5
        CacheDirLength 3
    </IfModule>
    
    # Lorsqu'on sert de mandataire, on ne met pas en cache la liste
# des mises à jour de sécurité
    CacheDisable http://security.update.server/update-list/
</IfModule>
top

Eviter une tempête de requête

Lorsqu'une entrée du cache est périmée, mod_cache soumet une requête conditionnelle au processus d'arrière-plan, qui est censé confirmer la validité de l'entrée du cache, ou dans la négative envoyer une entrée mise à jour.

Un court mais non négligeable laps de temps existe entre le moment où l'entrée du cache est périmée, et le moment où elle est mise à jour. Sur un serveur fortement chargé, un certain nombre de requêtes peut arriver pendant ce laps de temps, et provoquer une tempête de requêtes susceptibles de saturer le processus d'arrière-plan de manière soudaine et imprédictible.

Pour contenir cette tempête, on peut utiliser la directive CacheLock afin de définir un répertoire où seront créés à la volée des verrous pour les URLs. Ces verrous sont utilisés comme autant d'indications par les autres requêtes, soit pour empêcher une tentative de mise en cache (un autre processus est en train de récupérer l'entité), soit pour indiquer qu'une entrée périmée est en cours de mise à jour (pendant ce temps, c'est le contenu périmé qui sera renvoyé).

Mise en cache initiale d'une entrée

Lorsqu'une entité est mise en cache pour la première fois, un verrou est créé pour cette entité jusqu'à ce que la réponse ait été entièrement mise en cache. Pendant la durée de vie du verrou, le cache va empêcher une seconde tentative de mise en cache de la même entité. Bien que cela ne suffise pas à contenir la tempête de requêtes, toute tentative de mettre en cache la même entité plusieurs fois simultanément est stoppée.

Mise à jour d'une entrée périmée

Lorsqu'une entrée atteint la limite de sa durée de vie, et devient par conséquent périmée, un verrou est créé pour cette entité jusqu'à ce que la réponse ait été soit confirmée comme encore valide, soit remplacée par le processus d'arrière-plan. Pendant la durée de vie du verrou, une seconde requête entrante va provoquer le renvoi de la donnée périmée, et la tempête de requêtes sera contenue.

Verrous et en-tête Cache-Control: no-cache

Les verrous ne sont utilisés qu'à titre indicatif pour enjoindre le cache à être plus coopératif avec les serveurs d'arrière-plan, et il est possible de passer outre si nécessaire. Si le client envoie une requête contenant un en-tête Cache-Control imposant un nouveau téléchargement de l'entité, tout verrou éventuel sera ignoré, la requête du client sera honorée immédiatement, et l'entrée du cache mise à jour.

Comme mécanisme de sécurité supplémentaire, la durée de vie maximale des verrous est configurable. Lorsque cette limite est atteinte, le verrou est supprimé et une autre requête peut alors en créer un nouveau. Cette durée de vie peut être définie via la directive CacheLockMaxAge, et sa valeur par défaut est de 5 secondes.

Exemple de configuration

Activation du verrouillage du cache

#
# Active le verrouillage du cache
#
<IfModule mod_cache.c>
    CacheLock on
    CacheLockPath /tmp/mod_cache-lock
    CacheLockMaxAge 5
</IfModule>
top

Contrôle fin via le filtre CACHE

Dans son mode de fonctionnement par défaut, le cache s'exécute sous la forme d'un gestionnaire rapide, court-circuitant la majorité des traitements du serveur et fournissant ainsi une mise en cache possédant les plus hautes performances disponibles.

Dans ce mode, le cache s'incruste devant le serveur, comme si un mandataire de mise en cache indépendant RFC 2616 était placé devant ce dernier.

Bien que que ce mode offre les meilleures performances, les administrateurs peuvent souhaiter, dans certaines circonstances, effectuer des traitements sur la requête après que cette dernière ait été mise en cache, comme ajouter du contenu personnalisé à la page mise en cache, ou appliquer des restrictions d'autorisations au contenu. Pour y parvenir, l'administrateur sera alors souvent forcé de placer des serveurs mandataires inverses indépendants soit derrière, soit devant le serveur de mise en cache.

Pour résoudre ce problème, la directive CacheQuickHandler peut être définie à off, afin que le serveur traite toutes les phases normalement exécutées par une requête non mise en cache, y compris les phases d'authentification et d'autorisation.

En outre, l'administrateur peut éventuellement spécifier le point précis dans la chaîne de filtrage où devra intervenir la mise en cache en ajoutant le filtre CACHE à la chaîne de filtrage en sortie.

Par exemple, pour mettre en cache le contenu avant d'appliquer une compression à la réponse, placez le filtre CACHE avant le filtre DEFLATE comme dans l'exemple suivant :

# Mise en cache du contenu avant la compression optionnelle
CacheQuickHandler off
AddOutputFilterByType CACHE;DEFLATE text/plain

Une autre possibilité consiste à mettre en cache le contenu avant l'ajout de contenu personnalisé via mod_include (ou tout autre filtre de traitement de contenu). Dans l'exemple suivant, les modèles contenant des balises comprises par mod_include sont mis en cache avant d'être interprétés :

# Mise en cache du contenu avant l'intervention de mod_include et
   # mod_deflate
CacheQuickHandler off
AddOutputFilterByType CACHE;INCLUDES;DEFLATE text/html

Vous pouvez insérer le filtre CACHE en tout point de la chaîne de filtrage. Dans l'exemple suivant, le contenu est mis en cache après avoir été interprété par mod_include, mais avant d'être traité par mod_deflate :

# Mise en cache du contenu entre les interventions de mod_include et
   # mod_deflate
CacheQuickHandler off
AddOutputFilterByType INCLUDES;CACHE;DEFLATE text/html

Avertissement :

Si pour une raison ou pour une autre, le point d'insertion du filtre CACHE dans la chaîne de filtrage est modifié, vous devez vider votre cache pour être sûr que les données servies soient à jour. En effet, mod_cache n'est pas en mesure d'effectuer cette opération à votre place.
top

Etat du cache et journalisation

Lorsque mod_cache a décidé s'il devait ou non servir une entité depuis le cache, les raisons précises de cette décision sont enregistrées dans l'environnement du sous-processus interne à la requête sous la clé cache-status. Cette information peut être journalisée via la directive LogFormat comme suit :

LogFormat "%{cache-status}e ..."

En fonction de la décision prise, l'information est aussi écrite dans l'environnement du sous-processus sous une des quatre clés suivantes :

cache-hit
Le contenu a été servi depuis le cache.
cache-revalidate
Le contenu du cache était périmé, a été mis à jour avec succès, puis servi depuis le cache.
cache-miss
Le contenu n'était pas dans le cache et a été servi directement depuis le serveur demandé.
cache-invalidate
L'entité du cache est devenue invalide suite à une requête d'un type autre que GET ou HEAD.

Il est alors possible d'envisager une journalisation conditionnelle du traitement des requêtes par rapport au cache comme dans l'exemple suivant :

CustomLog cached-requests.log common env=cache-hit
CustomLog uncached-requests.log common env=cache-miss
CustomLog revalidated-requests.log common env=cache-revalidate
CustomLog invalidated-requests.log common env=cache-invalidate

Pour les concepteurs de modules, une accroche (hook) nommée cache_status est disponible et permet aux modules de répondre aux résultats de la vérification du cache ci-dessus de manière personnalisée.

top

Directive CacheDefaultExpire

Description:La durée par défaut de mise en cache d'un document lorsqu'aucune date d'expiration n'a été spécifiée.
Syntaxe:CacheDefaultExpire secondes
Défaut:CacheDefaultExpire 3600 (une heure)
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel, répertoire, .htaccess
Statut:Extension
Module:mod_cache

La directive CacheDefaultExpire permet de spécifier un temps par défaut, en secondes, pendant lequel sera conservé dans le cache un document qui ne possède ni date d'expiration, ni date de dernière modification. La valeur de cette directive est écrasée par la valeur de la directive CacheMaxExpire si cette dernière est utilisée.

CacheDefaultExpire 86400
top

Directive CacheDetailHeader

Description:Ajoute un en-tête X-Cache-Detail à la réponse.
Syntaxe:CacheDetailHeader on|off
Défaut:CacheDetailHeader off
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel, répertoire, .htaccess
Statut:Extension
Module:mod_cache
Compatibilité:Disponible depuis la version 2.3.9 d'Apache

Lorsque la directive CacheDetailHeader est définie à on, un en-tête X-Cache-Detail est ajouté à la réponse et contient les raisons précises d'une décision d'utilisation du cache vis à vis de cette dernière.

Ceci peut s'avérer utile au cours du développement de services RESTful mis en cache pour obtenir des informations supplémentaires à propos des décisions vis à vis du cache écrites dans les en-têtes de la réponse. Il est ainsi possible de vérifier si Cache-Control et d'autres en-têtes ont été correctement utilisés par le service et le client.

Si le gestionnaire normal est utilisé, cette directive peut se situer dans une section <Directory> ou <Location>. Si c'est le gestionnaire rapide qui est utilisé, elle doit se situer dans un contexte de serveur principal ou de serveur virtuel, sinon elle sera ignorée.

# Active l'en-tête X-Cache-Detail
CacheDetailHeader on

X-Cache-Detail: "conditional cache hit: entity refreshed" from localhost

top

Directive CacheDisable

Description:Désactive la mise en cache des URLs spécifiées
Syntaxe:CacheDisable chaîne-url | on
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel, répertoire, .htaccess
Statut:Extension
Module:mod_cache

La directive CacheDisable enjoint mod_cache de ne pas mettre en cache l'URL spécifiée par chaîne URL, ainsi que les URLs de niveaux inférieurs.

Exemple

CacheDisable /fichiers_locaux

Si la directive se trouve à l'intérieur d'une section <Location>, le chemin doit être spécifié en dessous de la Location, et si le mot "on" est utilisé, la mise en cache sera désactivée pour l'ensemble de l'arborescence concernée par la section Location.

Exemple

<Location /foo>
    CacheDisable on
</Location>

Avec les versions 2.2.12 et ultérieures, on peut définir la variable d'environnement no-cache pour une définition plus fine des ressources à mettre en cache.

Voir aussi

top

Directive CacheEnable

Description:Active la mise en cache des URLs spécifiées en utilisant le gestionnaire de stockage précisé
Syntaxe:CacheEnable type de cache [chaîne URL]
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel, répertoire
Statut:Extension
Module:mod_cache
Compatibilité:Une chaîne URL telle que '/' s'appliquait à tout contenu en mandat direct dans les versions 2.2 et antérieures.

La directive CacheEnable enjoint mod_cache de mettre en cache l'URL précisée par chaîne URL, ainsi que les URLs de niveaux inférieurs. Le gestionnaire de stockage du cache est spécifié à l'aide de l'argument type de cache. La directive CacheEnable peut être placée à l'intérieur d'une section <Location> ou <LocationMatch> pour indiquer que le contenu considéré peut être mis en cache. Si type de cache a pour valeur disk, mod_cache utilisera le gestionnaire de stockage sur disque implémenté par mod_cache_disk. Pour que mod_cache utilise le gestionnaire de stockage basé sur le cache d'objets partagés implémenté par mod_cache_socache, spécifiez socache comme valeur du paramètre type de cache.

Si les différentes directives CacheEnable spécifient des URLs qui se recoupent (comme dans l'exemple ci-dessous), tous les gestionnaires de stockage possibles seront lancés, jusqu'au premier d'entre eux qui traitera effectivement la requête. L'ordre dans lequel les gestionnaires de stockage sont lancés est déterminé par l'ordre dans lequel apparaissent les directives CacheEnable dans le fichier de configuration. Les directives CacheEnable situées à l'intérieur de sections <Location> ou <LocationMatch> sont traitées avant les directives CacheEnable définies au niveau global.

En fonctionnement du type serveur mandataire direct, chaîne URL doit au moins débuter par un protocole pour lequel la mise en cache doit être activée.

# Mise en cache de contenu (gestionnaire normal seulement)
CacheQuickHandler off
<Location /foo>
    CacheEnable disk
</Location>

# Mise en cache via une expression rationnelle (gestionnaire normal seulement)
CacheQuickHandler off
<LocationMatch foo$>
    CacheEnable disk
</LocationMatch>

# Mise en cache de tous les contenus, à l'exception des URLs
# mandatées en direct (gestionnaire normal ou rapide)
CacheEnable  disk  /

# Mise en cache des URLs FTP mandatées (gestionnaire normal ou rapide)
CacheEnable  disk  ftp://

# Mise en cache des contenus mandatés en direct depuis www.example.org (gestionnaire normal ou rapide)
CacheEnable  disk  http://www.example.org/

Un nom d'hôte commençant par un caractère "*" correspondra à tout nom d'hôte se terminant par le suffixe considéré. Un nom d'hôte commençant par un caractère "." correspondra à tout nom d'hôte contenant le composant de nom de domaine qui suit ce caractère.

# Correspond à www.example.org et fooexample.org
CacheEnable  disk  http://*example.org/
# Correspond à www.example.org, mais pas à fooexample.org
CacheEnable  disk  http://.example.org/

Depuis la version 2.2.12, on peut définir la variable d'environnement no-cache pour une définition plus fine des ressources à mettre en cache.

Voir aussi

top

Directive CacheHeader

Description:Ajoute un en-tête X-Cache à la réponse.
Syntaxe:CacheHeader on|off
Défaut:CacheHeader off
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel, répertoire, .htaccess
Statut:Extension
Module:mod_cache
Compatibilité:Disponible depuis la version 2.3.9 d'Apache

Lorsque la directive CacheHeader est définie à on, un en-tête X-Cache est ajouté à la réponse et contient l'état du cache pour cette dernière. Si le gestionnaire normal est utilisé, cette directive peut se situer dans une section <Directory> ou <Location>. Si c'est le gestionnaire rapide qui est utilisé, elle doit se situer dans un contexte de serveur principal ou de serveur virtuel, sinon elle sera ignorée.

HIT
Le contenu était à jour et a été servi depuis le cache.
REVALIDATE
Le contenu était périmé, a été mis à jour, puis a été servi depuis le cache.
MISS
Le contenu n'a pas été servi depuis le cache, mais directement depuis le serveur demandé.
# Active l'en-tête X-Cache
CacheHeader on
X-Cache: HIT from localhost
top

Directive CacheIgnoreCacheControl

Description:Ignore les en-têtes de requête enjoignant de ne pas servir le contenu au client depuis le cache
Syntaxe:CacheIgnoreCacheControl On|Off
Défaut:CacheIgnoreCacheControl Off
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_cache

Normalement, les requêtes contenant des en-têtes tels que Cache-Control: no-cache ou Pragma: no-cache ne sont pas servies depuis le cache. La directive CacheIgnoreCacheControl permet de modifier ce comportement. Avec CacheIgnoreCacheControl On, le serveur tentera de servir la ressource depuis le cache, même si la requête contient un des en-têtes cités plus haut. Les ressources qui requièrent une autorisation ne seront jamais mises en cache.

CacheIgnoreCacheControl On

Avertissement :

Cette directive permet de servir des ressources depuis le cache, même si le client a demandé à ce qu'il n'en soit pas ainsi. Le contenu servi est ainsi susceptible d'être périmé.

Voir aussi

top

Directive CacheIgnoreHeaders

Description:Ne pas stocker le(s) en-tête(s) spécifié(s) dans le cache.
Syntaxe:CacheIgnoreHeaders en-tête [en-tête] ...
Défaut:CacheIgnoreHeaders None
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_cache

En accord avec la RFC 2616, les en-têtes HTTP hop-by-hop ne sont pas stockés dans le cache. Les en-têtes HTTP suivant sont des en-têtes hop-by-hop, et en tant que tels, ne sont en aucun cas stockés dans le cache, quelle que soit la définition de la directive CacheIgnoreHeaders :

La directive CacheIgnoreHeaders permet de spécifier quels en-têtes HTTP ne doivent pas être stockés dans le cache. Par exemple, il peut s'avérer pertinent dans certains cas de ne pas stocker les cookies dans le cache.

La directive CacheIgnoreHeaders accepte une liste d'en-têtes HTTP séparés par des espaces, qui ne doivent pas être stockés dans le cache. Si les en-têtes hop-by-hop sont les seuls à ne pas devoir être stockés dans le cache (le comportement compatible RFC 2616), la directive CacheIgnoreHeaders peut être définie à None.

Exemple 1

CacheIgnoreHeaders Set-Cookie

Exemple 2

CacheIgnoreHeaders None

Avertissement :

Si des en-têtes nécessaires à la bonne gestion du cache, comme Expires, ne sont pas stockés suite à la définition d'une directive CacheIgnoreHeaders, le comportement de mod_cache sera imprévisible.
top

Directive CacheIgnoreNoLastMod

Description:Ignore le fait qu'une réponse ne possède pas d'en-tête Last Modified.
Syntaxe:CacheIgnoreNoLastMod On|Off
Défaut:CacheIgnoreNoLastMod Off
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel, répertoire, .htaccess
Statut:Extension
Module:mod_cache

Normalement, les documents qui ne possèdent pas de date de dernière modification ne sont pas mis en cache. Dans certaines circonstances, la date de dernière modification est supprimée (au cours des traitements liés à mod_include par exemple), ou n'existe tout simplement pas. La directive CacheIgnoreNoLastMod permet de spécifier si les documents ne possèdant pas de date de dernière modification doivent être mis en cache, même sans date de dernière modification. Si le document ne possède ni date d'expiration, ni date de dernière modification, la valeur spécifiée par la directive CacheDefaultExpire servira à générer une date d'expiration.

CacheIgnoreNoLastMod On
top

Directive CacheIgnoreQueryString

Description:Ignore la chaîne de paramètres lors de la mise en cache
Syntaxe:CacheIgnoreQueryString On|Off
Défaut:CacheIgnoreQueryString Off
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_cache

Normalement, les requêtes comportant une chaîne de paramètres sont mises en cache séparément si leurs chaînes de paramètres diffèrent. En accord avec la RFC 2616/13.9, cette mise en cache n'est effectuée séparément que si une date d'expiration est spécifiée. La directive CacheIgnoreQueryString permet la mise en cache de requêtes même si aucune date d'expiration est spécifiée, et de renvoyer une réponse depuis la cache même si les chaînes de paramètres diffèrent. Du point de vue du cache, la requête est traitée comme si elle ne possèdait pas de chaîne de paramètres lorsque cette directive est activée.

CacheIgnoreQueryString On
top

Directive CacheIgnoreURLSessionIdentifiers

Description:Ignore les identifiants de session définis encodés dans l'URL lors de la mise en cache
Syntaxe:CacheIgnoreURLSessionIdentifiers identifiant [identifiant] ...
Défaut:CacheIgnoreURLSessionIdentifiers None
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_cache

Certaines applications encodent l'identifiant de session dans l'URL comme dans l'exemple suivant :

Ceci implique la mise en cache des ressources séparément pour chaque session, ce qui n'est en général pas souhaité. La directive CacheIgnoreURLSessionIdentifiers permet de définir une liste d'identifiants qui seront supprimés de la clé utilisée pour identifier une entité dans le cache, de façon à ce que les ressources ne soient pas stockées séparément pour chaque session.

CacheIgnoreURLSessionIdentifiers None vide la liste des identifiants ignorés. Autrement, chaque identifiant spécifié est ajouté à la liste.

Exemple 1

CacheIgnoreURLSessionIdentifiers jsessionid

Exemple 2

CacheIgnoreURLSessionIdentifiers None
top

Directive CacheKeyBaseURL

Description:Remplace l'URL de base des clés du cache mandatées en inverse
Syntaxe:CacheKeyBaseURL URL
Défaut:CacheKeyBaseURL http://example.com
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_cache
Compatibilité:Disponible depuis la version 2.3.9 d'Apache

Lorsque la directive CacheKeyBaseURL est utilisée, l'URL spécifiée sera utilisée comme URL de base pour calculer l'URL des clés du cache dans la configuration du mandataire inverse. Par défaut, c'est le protocole/nom d'hôte/port du serveur virtuel courant qui sera utilisé pour construire la clé de cache. Dans le cas d'un cluster de machines, si toutes les entrées du cache doivent posséder la même clé, cette directive permet de spécifier une nouvelle URL de base.

# Remplace l'URL de base de la clé de cache.
CacheKeyBaseURL http://www.example.com/
Prenez garde en définissant cette directive. Si deux serveurs virtuels distincts possèdent accidentellement la même URL de base, les entrées en provenance d'un serveur virtuel seront servies par l'autre.
top

Directive CacheLastModifiedFactor

Description:Le facteur utilisé pour générer une date d'expiration en fonction de la date de dernière modification.
Syntaxe:CacheLastModifiedFactor flottant
Défaut:CacheLastModifiedFactor 0.1
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel, répertoire, .htaccess
Statut:Extension
Module:mod_cache

Si un document ne possède pas de date d'expiration, elle peut être calculée en fonction de la date de dernière modification, si elle existe. La directive CacheLastModifiedFactor permet de spécifier un facteur à utiliser pour la génération de cette date d'expiration au sein de la formule suivante : délai-expiration = durée-depuis-date-dernière-modification * facteur date-expiration = date-courante + délai-expiration Par exemple, si la dernière modification du document date de 10 heures, et si facteur a pour valeur 0.1, le délai d'expiration sera de 10*0.1 = 1 heure. Si l'heure courante est 3:00pm, la date d'expiration calculée sera 3:00pm + 1 heure = 4:00pm. Si le délai d'expiration est supérieur à celui spécifié par la directive CacheMaxExpire, c'est ce dernier qui l'emporte.

CacheLastModifiedFactor 0.5
top

Directive CacheLock

Description:Active la protection contre les tempêtes de requêtes.
Syntaxe:CacheLock on|off
Défaut:CacheLock off
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_cache
Compatibilité:Disponible depuis la version 2.2.15 d'Apache

La directive CacheLock active la protection contre les tempêtes de requêtes pour l'espace d'adressage donné.

La configuration minimale pour activer le verrouillage contre les tempêtes de requêtes dans le répertoire temp par défaut du système est la suivante :

# Active le verrouillage du cache
CacheLock on
top

Directive CacheLockMaxAge

Description:Définit la durée de vie maximale d'un verrou de cache.
Syntaxe:CacheLockMaxAge entier
Défaut:CacheLockMaxAge 5
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_cache

La directive CacheLockMaxAge permet de spécifier la durée de vie maximale d'un verrou de cache.

Un verrou plus ancien que cette valeur exprimée en secondes sera ignoré, et la prochaine requête entrante sera alors en mesure de recréer le verrou. Ce mécanisme permet d'éviter les mises à jour trop longues initiées par des clients lents.

top

Directive CacheLockPath

Description:Définit le répertoire des verrous.
Syntaxe:CacheLockPath répertoire
Défaut:CacheLockPath /tmp/mod_cache-lock
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_cache

La directive CacheLockPath permet de spécifier le répertoire dans lequel les verrous sont créés. Par défaut, c'est le répertoire temporaire du système qui est utilisé. Les verrous sont des fichiers vides qui n'existent que pour les URLs périmées en cours de mise à jour, et consomment donc bien moins de ressources que le traditionnel cache sur disque.

top

Directive CacheMaxExpire

Description:La durée maximale en secondes de mise en cache d'un document
Syntaxe:CacheMaxExpire secondes
Défaut:CacheMaxExpire 86400 (une journée)
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel, répertoire, .htaccess
Statut:Extension
Module:mod_cache

La directive CacheMaxExpire permet de spécifier le nombre maximum de secondes pendant lequel les documents HTTP suceptibles d'être mis en cache seront conservés sans vérifier leur contenu sur le serveur d'origine. Ce nombre de secondes correspond donc à la durée maximale pendant laquelle un document ne sera pas à jour. L'utilisation de cette valeur maximale est forcée, même si le document possède une date d'expiration.

CacheMaxExpire 604800
top

Directive CacheMinExpire

Description:La durée minimale en secondes de mise en cache d'un document
Syntaxe:CacheMinExpire secondes
Défaut:CacheMinExpire 0
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel, répertoire, .htaccess
Statut:Extension
Module:mod_cache

La directive CacheMaxExpire permet de spécifier le nombre maximum de secondes pendant lequel les documents HTTP suceptibles d'être mis en cache seront conservés sans vérifier leur contenu sur le serveur d'origine. Elle n'est prise en compte que dans le cas où le document ne possède aucune date d'expiration valide.

CacheMinExpire 3600
top

Directive CacheQuickHandler

Description:Exécute le cache à partir d'un gestionnaire rapide.
Syntaxe:CacheQuickHandler on|off
Défaut:CacheQuickHandler on
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_cache
Compatibilité:Disponible à partir de la version 2.3.3 du serveur HTTP Apache

La directive CacheQuickHandler permet de contrôler la phase au cours de laquelle la mise en cache est effectuée.

Avec la configuration par défaut, le cache agit au cours de la phase du gestionnaire rapide. Cette phase court-circuite la majorité des traitements du serveur, et constitue le mode d'opération le plus performant pour un serveur typique. Le cache s'incruste devant le serveur, et la majorité des traitements du serveur est court-circuitée.

Lorsque cette directive est définie à off, le cache agit comme un gestionnaire normal, et est concerné par toutes les phases de traitement d'une requête. Bien que ce mode soit moins performant que le mode par défaut, il permet d'utiliser le cache dans les cas où un traitement complet de la requête est nécessaire, comme par exemple lorsque le contenu est soumis à autorisation.

# Exécute le cache comme un gestionnaire normal
CacheQuickHandler off

Lorsque le gestionnaire rapide est désactivé, l'administrateur a aussi la possibilité de choisir avec précision le point de la chaîne de filtrage où la mise en cache sera effectuée, en utilisant le filtre CACHE.

# Mise en cache du contenu avant l'intervention de mod_include et
     # mod_deflate
CacheQuickHandler off
AddOutputFilterByType CACHE;INCLUDES;DEFLATE text/html

Si le filtre CACHE est spécifié plusieurs fois, c'est la dernière instance qui sera prise en compte.

top

Directive CacheStaleOnError

Description:Sert du contenu non à jour à la place de réponses 5xx.
Syntaxe:CacheStaleOnError on|off
Défaut:CacheStaleOnError on
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel, répertoire, .htaccess
Statut:Extension
Module:mod_cache
Compatibilité:Disponible depuis la version 2.3.9 d'Apache

Lorsque la directive CacheStaleOnError est définie à on, et si des données non mises à jour sont disponibles dans le cache, ce dernier renverra ces données, plutôt qu'une éventuelle réponse 5xx en provenance du serveur d'arrière-plan. Alors que l'en-tête Cache-Control envoyé par les clients sera respecté, et que les clients recevront donc dans ce cas la réponse 5xx brute à leur requête, cette réponse 5xx renvoyée au client n'invalidera pas le contenu dans le cache.

# Sert des données non mises à jour en cas d'erreur.
CacheStaleOnError on
top

Directive CacheStoreExpired

Description:Tente de mettre en cache les réponses que le serveur considère comme arrivées à expiration
Syntaxe:CacheStoreExpired On|Off
Défaut:CacheStoreExpired Off
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel, répertoire, .htaccess
Statut:Extension
Module:mod_cache

Depuis la version 2.2.4, les réponses qui sont arrivées à expiration ne sont pas stockées dans le cache. La directive CacheStoreExpired permet de modifier ce comportement. Avec CacheStoreExpired On, le serveur tente de mettre en cache la ressource si elle est périmée. Les requêtes suivantes vont déclencher une requête si-modifié-depuis de la part du serveur d'origine, et la réponse sera renvoyée à partir du cache si la ressource d'arrière-plan n'a pas été modifiée.

CacheStoreExpired On
top

Directive CacheStoreNoStore

Description:Tente de mettre en cache les requêtes ou réponses dont l'entête Cache-Control: a pour valeur no-store.
Syntaxe:CacheStoreNoStore On|Off
Défaut:CacheStoreNoStore Off
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel, répertoire, .htaccess
Statut:Extension
Module:mod_cache

Normalement, les requêtes ou réponses dont l'en-tête Cache-Control: a pour valeur no-store ne sont pas stockées dans le cache. La directive CacheStoreNoStore permet de modifier ce comportement. Si CacheStoreNoStore est définie à On, le serveur tente de mettre la ressource en cache même si elle contient des en-têtes ayant pour valeur no-store. Les ressources nécessitant une autorisation ne sont jamais mises en cache.

CacheStoreNoStore On

Avertissement :

Selon la RFC 2616, la valeur d'en-tête no-store est censée "prévenir la suppression ou la rétention par inadvertance d'informations sensibles (par exemple, sur des bandes de sauvegarde)". Autrement dit, l'activation de la directive CacheStoreNoCache pourrait provoquer le stockage d'informations sensibles dans le cache. Vous avez donc été prévenus.

Voir aussi

top

Directive CacheStorePrivate

Description:Tente de mettre en cache des réponses que le serveur a marquées comme privées
Syntaxe:CacheStorePrivate On|Off
Défaut:CacheStorePrivate Off
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel, répertoire, .htaccess
Statut:Extension
Module:mod_cache

Normalement, les réponse comportant un en-tête Cache-Control: dont la valeur est private ne seront pas stockées dans le cache. La directive CacheStorePrivate permet de modifier ce comportement. Si CacheStorePrivate est définie à On, le serveur tentera de mettre la ressource en cache, même si elle contient des en-têtes ayant pour valeur private. Les ressources nécessitant une autorisation ne sont jamais mises en cache.

CacheStorePrivate On

Avertissement :

Cette directive autorise la mise en cache même si le serveur indique que la ressource ne doit pas être mise en cache. Elle n'est de ce fait appropriée que dans le cas d'un cache 'privé'.

Voir aussi

Langues Disponibles:  en  |  fr  |  ja  |  ko 

top

Commentaires

Notice:
This is not a Q&A section. Comments placed here should be pointed towards suggestions on improving the documentation or server, and may be removed again by our moderators if they are either implemented or considered invalid/off-topic. Questions on how to manage the Apache HTTP Server should be directed at either our IRC channel, #httpd, on Freenode, or sent to our mailing lists.