<-
Apache > Serveur HTTP > Documentation > Version 2.4 > Modules

Module Apache mod_ssl

Langues Disponibles:  en  |  fr 

Description:Chiffrement de haut niveau basé sur les protocoles Secure Sockets Layer (SSL) et Transport Layer Security (TLS)
Statut:Extension
Identificateur de Module:ssl_module
Fichier Source:mod_ssl.c

Sommaire

Ce module fournit le support SSL v3 et TLS v1 au serveur HTTP Apache. SSL v2 n'est plus supporté.

Ce module s'appuie sur OpenSSL pour fournir le moteur de chiffrement.

D'autres détails, discussions et exemples sont fournis dans la documentation SSL.

Directives

Sujets

top

Variables d'environnement

Ce module peut être configuré pour fournir aux espaces de nommage SSI et CGI de nombreux éléments d'informations concernant SSL par le biais de variables d'environnement supplémentaires. Par défaut, et pour des raisons de performances, ces informations ne sont pas fournies (Voir la directive SSLOptions StdEnvVars ci-dessous). Les variables générées se trouvent dans la table ci-dessous. Ces informations peuvent également être disponible sous des noms différents à des fins de compatibilité ascendante. Reportez-vous au chapitre Compatibilité pour plus de détails à propos des variables de compatibilité.

Nom de la variable : Type de valeur : Description :
HTTPS drapeau HTTPS est utilisé.
SSL_PROTOCOL chaîne La version du protocole SSL (SSLv3, TLSv1, TLSv1.1, TLSv1.2)
SSL_SESSION_ID chaîne L'identifiant de session SSL codé en hexadécimal
SSL_SESSION_RESUMED chaîne Session SSL initiale ou reprise. Note : plusieurs requêtes peuvent être servies dans le cadre de la même session SSL (initiale ou reprise) si les connexions persistantes (HTTP KeepAlive) sont utilisées
SSL_SECURE_RENEG chaîne true si la renégociation sécurisée est supportée, false dans le cas contraire
SSL_CIPHER chaîne Le nom de l'algorithme de chiffrement
SSL_CIPHER_EXPORT chaîne true si l'algorithme de chiffrement est un algorithme exporté
SSL_CIPHER_USEKEYSIZE nombre Nombre de bits de chiffrement (réellement utilisés)
SSL_CIPHER_ALGKEYSIZE nombre Nombre de bits de chiffrement (possible)
SSL_COMPRESS_METHOD chaîne Méthode de compression SSL négociée
SSL_VERSION_INTERFACE chaîne La version du programme mod_ssl
SSL_VERSION_LIBRARY chaîne La version du programme OpenSSL
SSL_CLIENT_M_VERSION chaîne La version du certificat client
SSL_CLIENT_M_SERIAL chaîne Le numéro de série du certificat client
SSL_CLIENT_S_DN chaîne Le DN sujet du certificat client
SSL_CLIENT_S_DN_x509 chaîne Elément du DN sujet du client
SSL_CLIENT_I_DN chaîne DN de l'émetteur du certificat du client
SSL_CLIENT_I_DN_x509 chaîne Elément du DN de l'émetteur du certificat du client
SSL_CLIENT_V_START chaîne Validité du certificat du client (date de début)
SSL_CLIENT_V_END chaîne Validité du certificat du client (date de fin)
SSL_CLIENT_V_REMAIN chaîne Nombre de jours avant expiration du certificat du client
SSL_CLIENT_A_SIG chaîne Algorithme utilisé pour la signature du certificat du client
SSL_CLIENT_A_KEY chaîne Algorithme utilisé pour la clé publique du certificat du client
SSL_CLIENT_CERT chaîne Certificat du client au format PEM
SSL_CLIENT_CERT_CHAIN_n chaîne Certificats de la chaîne de certification du client au format PEM
SSL_CLIENT_VERIFY chaîne NONE, SUCCESS, GENEROUS ou FAILED:raison
SSL_SERVER_M_VERSION chaîne La version du certificat du serveur
SSL_SERVER_M_SERIAL chaîne The serial of the server certificate
SSL_SERVER_S_DN chaîne DN sujet du certificat du serveur
SSL_SERVER_S_DN_x509 chaîne Elément du DN sujet du certificat du serveur
SSL_SERVER_I_DN chaîne DN de l'émetteur du certificat du serveur
SSL_SERVER_I_DN_x509 chaîne Elément du DN de l'émetteur du certificat du serveur
SSL_SERVER_V_START chaîne Validité du certificat du serveur (date de dédut)
SSL_SERVER_V_END chaîne Validité du certificat du serveur (date de fin)
SSL_SERVER_A_SIG chaîne Algorithme utilisé pour la signature du certificat du serveur
SSL_SERVER_A_KEY chaîne Algorithme utilisé pour la clé publique du certificat du serveur
SSL_SERVER_CERT chaîne Certificat du serveur au format PEM
SSL_SRP_USER chaîne nom d'utilisateur SRP
SSL_SRP_USERINFO chaîne informations sur l'utilisateur SRP
SSL_TLS_SNI string Contenu de l'extension SNI TLS (si supporté par ClientHello)

x509 spécifie un élément de DN X.509 parmi C,ST,L,O,OU,CN,T,I,G,S,D,UID,Email. A partir de la version 2.1 d'Apache, x509 peut aussi comporter un suffixe numérique _n. Si le DN en question comporte plusieurs attributs de noms identiques, ce suffixe constitue un index débutant à zéro et permettant de sélectionner un attribut particulier. Par exemple, si le DN sujet du certificat du serveur comporte deux champs OU, on peut utiliser SSL_SERVER_S_DN_OU_0 et SSL_SERVER_S_DN_OU_1 pour référencer chacun d'entre eux. Un nom de variable sans suffixe _n est équivalent au même nom avec le suffixe _0, ce qui correspond au premier attribut (ou au seul) caractérisant le DN. Lorsque la table d'environnement est remplie en utilisant l'option StdEnvVars de la directive SSLOptions, le premier attribut (ou le seul) caractérisant le DN est enregistré avec un nom sans suffixe ; autrement dit, aucune entrée possédant comme suffixe _0 n'est enregistrée.

Le format des variables *_DN a changé depuis la version 2.3.11 d'Apache HTTPD. Voir l'option LegacyDNStringFormat de la directive SSLOptions pour plus de détails.

SSL_CLIENT_V_REMAIN n'est disponible qu'à partir de la version 2.1.

Plusieurs variables d'environnement additionnelles peuvent être utilisées dans les expressions SSLRequire, ou dans les formats de journalisation personnalisés :

HTTP_USER_AGENT        PATH_INFO             AUTH_TYPE
HTTP_REFERER           QUERY_STRING          SERVER_SOFTWARE
HTTP_COOKIE            REMOTE_HOST           API_VERSION
HTTP_FORWARDED         REMOTE_IDENT          TIME_YEAR
HTTP_HOST              IS_SUBREQ             TIME_MON
HTTP_PROXY_CONNECTION  DOCUMENT_ROOT         TIME_DAY
HTTP_ACCEPT            SERVER_ADMIN          TIME_HOUR
THE_REQUEST            SERVER_NAME           TIME_MIN
REQUEST_FILENAME       SERVER_PORT           TIME_SEC
REQUEST_METHOD         SERVER_PROTOCOL       TIME_WDAY
REQUEST_SCHEME         REMOTE_ADDR           TIME
REQUEST_URI            REMOTE_USER

Dans ces contextes, deux formats spéciaux peuvent aussi être utilisés :

ENV:nom_variable
Correspond à la variable d'environnement standard nom_variable.
HTTP:nom_en-tête
Correspond à la valeur de l'en-tête de requête dont le nom est nom_en-tête.
top

Formats de journaux personnalisés

Lorsque mod_ssl est compilé dans le serveur Apache ou même chargé (en mode DSO), des fonctions supplémentaires sont disponibles pour le Format de journal personnalisé du module mod_log_config. A ce titre, la fonction de format d'eXtension ``%{nom-var}x'' peut être utilisée pour présenter en extension toute variable fournie par tout module, et en particulier celles fournies par mod_ssl et que vous trouverez dans la table ci-dessus.

A des fins de compatibilité ascendante, il existe une fonction de format cryptographique supplémentaire ``%{nom}c''. Vous trouverez toutes les informations à propos de cette fonction dans le chapitre Compatibilité.

Exemple

CustomLog logs/ssl_request_log "%t %h %{SSL_PROTOCOL}x %{SSL_CIPHER}x \"%r\" %b"
top

Information à propos de la requête

mod_ssl enregistre des informations à propos de la requête que l'on peut restituer dans les journaux avec la chaîne de format %{nom}n via le module mod_log_config.

Les informations enregistrées sont les suivantes :

ssl-access-forbidden
Cette information contient la valeur 1 si l'accès a été refusé suite à une directive SSLRequire ou SSLRequireSSL.
ssl-secure-reneg
Si mod_ssl a été compilé avec une version d'OpenSSL qui supporte la renégociation sécurisée, si SSL est utilisé pour la connexion courante et si le client supporte lui aussi la renégociation sécurisée, cette information contiendra la valeur 1. Si le client ne supporte pas la renégociation sécurisée, l'information contiendra la valeur 0. Si mod_ssl n'a pas été compilé avec une version d'OpenSSL qui supporte la renégociation sécurisée, ou si SSL n'est pas utilisé pour la connexion courante, le contenu de l'information ne sera pas défini.
top

Fournisseurs d'autorisation disponibles avec Require

mod_ssl propose quelques fournisseurs d'autorisation à utiliser avec la directive Require du module mod_authz_core.

Require ssl

Le fournisseur ssl refuse l'accès si une connexion n'est pas chiffrée avec SSL. L'effet est similaire à celui de la directive SSLRequireSSL.

Require ssl

Require ssl-verify-client

Le fournisseur ssl autorise l'accès si l'utilisateur est authentifié via un certificat client valide. Ceci n'a un effet que si SSLVerifyClient optional est actif.

Dans l'exemple suivant, l'accès est autorisé si le client est authentifié via un certificat client ou par nom d'utilisateur/mot de passe :

      Require ssl-verify-client
Require valid-user
top

SSLCACertificateFile Directive

Description:Fichier contenant une concaténation des certificats de CA codés en PEM pour l'authentification des clients
Syntaxe:SSLCACertificateFile chemin-fichier
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Cette directive permet de définir le fichier tout-en-un où vous pouvez rassembler les certificats des Autorités de Certification (CAs) pour les clients auxquels vous avez à faire. On les utilise pour l'authentification des clients. Un tel fichier contient la simple concaténation des différents fichiers de certificats codés en PEM, par ordre de préférence. Cette directive peut être utilisée à la place et/ou en complément de la directive SSLCACertificatePath.

Exemple

SSLCACertificateFile /usr/local/apache2/conf/ssl.crt/ca-bundle-client.crt
top

SSLCACertificatePath Directive

Description:Répertoire des certificats de CA codés en PEM pour l'authentification des clients
Syntaxe:SSLCACertificatePath chemin-répertoire
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Cette directive permet de définir le répertoire où sont stockés les certificats des Autorités de Certification (CAs) pour les clients auxquels vous avez à faire. On les utilise pour vérifier le certificat du client au cours de l'authentification de ce dernier.

Les fichiers de ce répertoire doivent être codés en PEM et ils sont accédés via des noms de fichier sous forme de condensés ou hash. Il ne suffit donc pas de placer les fichiers de certificats dans ce répertoire : vous devez aussi créer des liens symboliques nommés valeur-de-hashage.N, et vous devez toujours vous assurer que ce répertoire contient les liens symboliques appropriés.

Exemple

SSLCACertificatePath /usr/local/apache2/conf/ssl.crt/
top

SSLCADNRequestFile Directive

Description:Fichier contenant la concaténation des certificats de CA codés en PEM pour la définition de noms de CA acceptables
Syntaxe:SSLCADNRequestFile chemin-fichier
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Lorsque mod_ssl demande un certificat client, une liste de noms d'Autorités de Certification acceptables est envoyée au client au cours de la phase d'initialisation de la connexion SSL. Le client peut alors utiliser cette liste de noms de CA pour sélectionner un certificat client approprié parmi ceux dont il dispose.

Si aucune des directives SSLCADNRequestPath ou SSLCADNRequestFile n'est définie, la liste de noms de CsA acceptables envoyée au client est la liste des noms de tous les certificats de CA spécifiés par les directives SSLCACertificateFile et SSLCACertificatePath ; en d'autres termes, c'est la liste des noms de CAs qui sera effectivement utilisée pour vérifier le certificat du client.

Dans certaines situations, il est utile de pouvoir envoyer une liste de noms de CA acceptables qui diffère de la liste des CAs effectivement utilisés pour vérifier le certificat du client ; considérons par exemple le cas où le certificat du client est signé par des CAs intermédiaires. On peut ici utiliser les directives SSLCADNRequestPath et/ou SSLCADNRequestFile, et les noms de CA acceptables seront alors extraits de l'ensemble des certificats contenus dans le répertoire et/ou le fichier définis par cette paire de directives.

SSLCADNRequestFile doit spécifier un fichier tout-en-un contenant une concaténation des certificats de CA codés en PEM.

Exemple

SSLCADNRequestFile /usr/local/apache2/conf/ca-names.crt
top

SSLCADNRequestPath Directive

Description:Répertoire contenant des fichiers de certificats de CA codés en PEM pour la définition de noms de CA acceptables
Syntaxe:SSLCADNRequestPath chemin-répertoire
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Cette directive optionnelle permet de définir la liste de noms de CAs acceptables qui sera envoyée au client lorsqu'un certificat de client est demandé. Voir la directive SSLCADNRequestFile pour plus de détails.

Les fichiers de ce répertoire doivent être codés en PEM et ils sont accédés via des noms de fichier sous forme de condensés ou hash. Il ne suffit donc pas de placer les fichiers de certificats dans ce répertoire : vous devez aussi créer des liens symboliques nommés valeur-de-hashage.N, et vous devez toujours vous assurer que ce répertoire contient les liens symboliques appropriés.

Exemple

SSLCADNRequestPath /usr/local/apache2/conf/ca-names.crt/
top

SSLCARevocationCheck Directive

Description:Active la vérification des révocations basée sur les CRL
Syntaxe:SSLCARevocationCheck chain|leaf|none
Défaut:SSLCARevocationCheck none
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Active la vérification des révocations basée sur les Listes de Révocations de Certificats (CRL). Au moins une des directives SSLCARevocationFile ou SSLCARevocationPath doit être définie. Lorsque cette directive est définie à chain (valeur recommandée), les vérifications CRL sont effectuées sur tous les certificats de la chaîne, alors que la valeur leaf limite la vérification au certificat hors chaîne (la feuille).

Lorsque la directive est définie à chain ou leaf, les CRLs doivent être disponibles pour que la validation réussisse

Avant la version 2.3.15, les vérifications CRL dans mod_ssl réussissaient même si aucune CRL n'était trouvée dans les chemins définis par les directives SSLCARevocationFile ou SSLCARevocationPath. Le comportement a changé avec l'introduction de cette directive : lorsque la vérification est activée, les CRLs doivent être présentes pour que la validation réussisse ; dans le cas contraire, elle échouera avec une erreur "CRL introuvable".

Exemple

SSLCARevocationCheck chain
top

SSLCARevocationFile Directive

Description:Fichier contenant la concaténation des CRLs des CA codés en PEM pour l'authentification des clients
Syntaxe:SSLCARevocationFile chemin-fichier
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Cette directive permet de définir le fichier tout-en-un où sont rassemblées les Listes de Révocation de Certificats (CRLs) des Autorités de certification (CAs) pour les clients auxquels vous avez à faire. On les utilise pour l'authentification des clients. Un tel fichier contient la simple concaténation des différents fichiers de CRLs codés en PEM, dans l'ordre de préférence. Cette directive peut être utilisée à la place et/ou en complément de la directive SSLCARevocationPath.

Exemple

SSLCARevocationFile /usr/local/apache2/conf/ssl.crl/ca-bundle-client.crl
top

SSLCARevocationPath Directive

Description:Répertoire des CRLs de CA codés en PEM pour l'authentification des clients
Syntaxe:SSLCARevocationPath chemin-répertoire
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Cette directive permet de définir le répertoire où sont stockées les Listes de Révocation de Certificats (CRL) des Autorités de Certification (CAs) pour les clients auxquels vous avez à faire. On les utilise pour révoquer les certificats des clients au cours de l'authentification de ces derniers.

Les fichiers de ce répertoire doivent être codés en PEM et ils sont accédés via des noms de fichier sous forme de condensés ou hash. Il ne suffit donc pas de placer les fichiers de CRL dans ce répertoire : vous devez aussi créer des liens symboliques nommés valeur-de-hashage.N, et vous devez toujours vous assurer que ce répertoire contient les liens symboliques appropriés.

Exemple

SSLCARevocationPath /usr/local/apache2/conf/ssl.crl/
top

SSLCertificateChainFile Directive

Description:Fichier contenant les certificats de CA du serveur codés en PEM
Syntaxe:SSLCertificateChainFile chemin-fichier
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl

SSLCertificateChainFile est obsolète

SSLCertificateChainFile est devenue obsolète avec la version 2.4.8, lorsque la directive SSLCertificateFile a été étendue pour supporter aussi les certificats de CA intermédiaires dans le fichier de certificats du serveur.

Cette directive permet de définir le fichier optionnel tout-en-un où vous pouvez rassembler les certificats des Autorités de Certification (CA) qui forment la chaîne de certification du certificat du serveur. Cette chaîne débute par le certificat de la CA qui a délivré le certificat du serveur et peut remonter jusqu'au certificat de la CA racine. Un tel fichier contient la simple concaténation des différents certificats de CA codés en PEM, en général dans l'ordre de la chaîne de certification.

Elle doit être utilisée à la place et/ou en complément de la directive SSLCACertificatePath pour construire explicitement la chaîne de certification du serveur qui est envoyée au navigateur en plus du certificat du serveur. Elle s'avère particulièrement utile pour éviter les conflits avec les certificats de CA lorsqu'on utilise l'authentification du client. Comme le fait de placer un certificat de CA de la chaîne de certification du serveur dans la directive SSLCACertificatePath produit le même effet pour la construction de la chaîne de certification, cette directive a pour effet colatéral de faire accepter les certificats clients fournis par cette même CA, au cours de l'authentification du client.

Soyez cependant prudent : fournir la chaîne de certification ne fonctionne que si vous utilisez un simple certificat de serveur RSA ou DSA. Si vous utilisez une paire de certificats couplés RSA+DSA , cela ne fonctionnera que si les deux certificats utilisent vraiment la même chaîne de certification. Dans le cas contraire, la confusion risque de s'installer au niveau des navigateurs.

Exemple

SSLCertificateChainFile /usr/local/apache2/conf/ssl.crt/ca.crt
top

SSLCertificateFile Directive

Description:Fichier de données contenant le certificat X.509 du serveur codé en PEM
Syntaxe:SSLCertificateFile chemin-fichier
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Cette directive permet de définir le fichier de données contenant les informations de certificat X.509 du serveur codées au format PEM. Ce fichier doit contenir au minimum un certificat d'entité finale (feuille). Depuis la version 2.4.8, il peut aussi contenir des certificats de CA intermédiaires triés des feuilles à la racine, ainsi que des SSLCertificateChainFile (obsolètes).

Des éléments additionnels peuvent être présents, comme des paramètres DH et/ou le nom EC curve pour les clés ephémères, respectivement générés par openssl dhparam et openssl ecparam (supporté à partir de la version 2.4.7), et enfin la clé privée du certificat d'entité finale. Si la clé privée est chiffrée, une boîte de dialogue demandant le mot de passe s'ouvre au démarrage.

Cette directive peut être utilisée plusieurs fois pour référencer différents noms de fichiers, afin de supporter plusieurs algorithmes pour l'authentification du serveur - en général RSA, DSA et ECC. Le nombre d'algorithmes supportés dépend de la version d'OpenSSL utilisée pour mod_ssl : à partir de la version 1.0.0, la commande openssl list-public-key-algorithms renvoie la liste de ces algorithmes.

A partir de la version 1.0.2 d'OpenSSL, cette directive permet de configurer la chaîne de certification en fonction du certificat, ce qui supprime une limitation de la directive obsolète SSLCertificateChainFile. Cependant, les paramètres DH et ECDH ne sont lus que depuis la première directive SSLCertificateFile car ils s'appliquent indépendamment du type d'algorithme d'authentification.

Interopérabilité des paramètres DH avec les nombres premiers de plus de 1024 bits

Depuis la version 2.4.7, mod_ssl utilise des paramètres DH standardisés avec des nombres premiers de 2048, 3072 et 4096 bits (voir RFC 3526), et les fournit aux clients en fonction de la longueur de la clé du certificat RSA/DSA. En particulier avec les clients basés sur Java (versions 7 et antérieures), ceci peut provoquer des erreurs au cours de la négociation - voir cette réponse de la FAQ SSL pour contourner les problèmes de ce genre.

Exemple

SSLCertificateFile /usr/local/apache2/conf/ssl.crt/server.crt
top

SSLCertificateKeyFile Directive

Description:Fichier contenant la clé privée du serveur codée en PEM
Syntaxe:SSLCertificateKeyFile chemin-fichier
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Cette directive permet de définir le fichier contenant la clé privée du serveur codée en PEM (la clé privée peut être associée au certificat dans le fichier défini par la directive SSLCertificateFile, mais cette pratique est déconseillée). Si la clé privée est chiffrée, une boîte de dialogue demandant le mot de passe s'ouvre au démarrage.

Cette directive peut être utilisée plusieurs fois pour référencer différents noms de fichiers, afin de supporter plusieurs algorithmes pour l'authentification du serveur. A chaque directive SSLCertificateKeyFile doit être associée une directive SSLCertificateFile correspondante.

Exemple

SSLCertificateKeyFile /usr/local/apache2/conf/ssl.key/server.key
top

SSLCipherSuite Directive

Description:Algorithmes de chiffrement disponibles pour la négociation au cours de l'initialisation de la connexion SSL
Syntaxe:SSLCipherSuite algorithmes
Défaut:SSLCipherSuite DEFAULT (dépend de la version d'OpenSSL installée)
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel, répertoire, .htaccess
AllowOverride:AuthConfig
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Cette directive complexe utilise la chaîne algorithmes contenant la liste des algorithmes de chiffrement OpenSSL que le client peut utiliser au cours de la phase d'initialisation de la connexion SSL. Notez que cette directive peut être utilisée aussi bien dans un contexte de serveur que dans un contexte de répertoire. Dans un contexte de serveur, elle s'applique à l'initialisation SSL standard lorsqu'une connexion est établie. Dans un contexte de répertoire, elle force une renégociation SSL avec la liste d'algorithmes de chiffrement spécifiée après la lecture d'une requête HTTP, mais avant l'envoi de la réponse HTTP.

La liste d'algorithmes de chiffrement SSL spécifiée par l'argument algorithmes comporte quatre attributs principaux auxquels s'ajoutent quelques attributs secondaires :

L'algorithme de chiffrement peut aussi provenir de l'extérieur. Les algorithmes SSLv2 ne sont plus supportés. Pour définir les algorithmes à utiliser, on peut soit spécifier tous les algorithmes à la fois, soit utiliser des alias pour spécifier une liste d'algorithmes dans leur ordre de préférence (voir Table 1). Les algorithmes et alias effectivement disponibles dépendent de la version d'openssl utilisée. Les versions ultérieures d'openssl inclueront probablement des algorithmes supplémentaires.

Symbole Description
Algorithme d'échange de clés :
kRSA Echange de clés RSA
kDHr Echange de clés Diffie-Hellman avec clé RSA
kDHd Echange de clés Diffie-Hellman avec clé DSA
kEDH Echange de clés Diffie-Hellman temporaires (pas de certificat)
kSRP échange de clés avec mot de passe distant sécurisé (SRP)
Algorithmes d'authentification :
aNULL Pas d'authentification
aRSA Authentification RSA
aDSS Authentification DSS
aDH Authentification Diffie-Hellman
Algorithmes de chiffrement :
eNULL Pas de chiffrement
NULL alias pour eNULL
AES Chiffrement AES
DES Chiffrement DES
3DES Chiffrement Triple-DES
RC4 Chiffrement RC4
RC2 Chiffrement RC2
IDEA Chiffrement IDEA
Algorithmes de condensés MAC :
MD5 Fonction de hashage MD5
SHA1 Fonction de hashage SHA1
SHA alias pour SHA1
SHA256 >Fonction de hashage SHA256
SHA384 >Fonction de hashage SHA384
Alias :
SSLv3 tous les algorithmes de chiffrement SSL version 3.0
TLSv1 tous les algorithmes de chiffrement TLS version 1.0
EXP tous les algorithmes de chiffrement externes
EXPORT40 tous les algorithmes de chiffrement externes limités à 40 bits
EXPORT56 tous les algorithmes de chiffrement externes limités à 56 bits
LOW tous les algorithmes de chiffrement faibles (non externes, DES simple)
MEDIUM tous les algorithmes avec chiffrement 128 bits
HIGH tous les algorithmes utilisant Triple-DES
RSA tous les algorithmes utilisant l'échange de clés RSA
DH tous les algorithmes utilisant l'échange de clés Diffie-Hellman
EDH tous les algorithmes utilisant l'échange de clés Diffie-Hellman temporaires
ECDH échange de clés Elliptic Curve Diffie-Hellman
ADH tous les algorithmes utilisant l'échange de clés Diffie-Hellman anonymes
AECDH tous les algorithmes utilisant l'échange de clés Elliptic Curve Diffie-Hellman
SRP tous les algorithmes utilisant l'échange de clés avec mot de passe distant sécurisé (SRP)
DSS tous les algorithmes utilisant l'authentification DSS
ECDSA tous les algorithmes utilisant l'authentification ECDSA
aNULL tous les algorithmes n'utilisant aucune authentification

Cela devient intéressant lorsque tous ces symboles sont combinés ensemble pour spécifier les algorithmes disponibles et l'ordre dans lequel vous voulez les utiliser. Pour simplifier tout cela, vous disposez aussi d'alias (SSLv3, TLSv1, EXP, LOW, MEDIUM, HIGH) pour certains groupes d'algorithmes. Ces symboles peuvent être reliés par des préfixes pour former la chaîne algorithmes. Les préfixes disponibles sont :

Les algorithmes aNULL, eNULL et EXP sont toujours désactivés

Depuis la version 2.4.7, les algorithmes de type null ou destinés à l'exportation sont toujours désactivés car mod_ssl fait obligatoirement précéder toute chaîne de suite d'algorithmes par !aNULL:!eNULL:!EXP: à l'initialisation.

Pour vous simplifier la vie, vous pouvez utiliser la commande ``openssl ciphers -v'' qui vous fournit un moyen simple de créer la chaîne algorithmes avec succès. La chaîne algorithmes par défaut dépend de la version des bibliothèques SSL installées. Supposons qu'elle contienne ``RC4-SHA:AES128-SHA:HIGH:MEDIUM:!aNULL:!MD5'', ce qui stipule de mettre RC4-SHA et AES128-SHA en premiers, car ces algorithmes présentent un bon compromis entre vitesse et sécurité. Viennent ensuite les algorithmes de sécurité élevée et moyenne. En fin de compte, les algorithmes qui n'offrent aucune authentification sont exclus, comme les algorithmes anonymes Diffie-Hellman pour SSL, ainsi que tous les algorithmes qui utilisent MD5 pour le hashage, car celui-ci est reconnu comme insuffisant.

$ openssl ciphers -v 'RC4-SHA:AES128-SHA:HIGH:MEDIUM:!aNULL:!MD5'
RC4-SHA                 SSLv3 Kx=RSA      Au=RSA  Enc=RC4(128)  Mac=SHA1
AES128-SHA              SSLv3 Kx=RSA      Au=RSA  Enc=AES(128)  Mac=SHA1
DHE-RSA-AES256-SHA      SSLv3 Kx=DH       Au=RSA  Enc=AES(256)  Mac=SHA1
...                     ...               ...     ...           ...
SEED-SHA                SSLv3 Kx=RSA      Au=RSA  Enc=SEED(128) Mac=SHA1
PSK-RC4-SHA             SSLv3 Kx=PSK      Au=PSK  Enc=RC4(128)  Mac=SHA1
KRB5-RC4-SHA            SSLv3 Kx=KRB5     Au=KRB5 Enc=RC4(128)  Mac=SHA1

Vous trouverez la liste complète des algorithmes RSA & DH spécifiques à SSL dans la Table 2.

Exemple

SSLCipherSuite RSA:!EXP:!NULL:+HIGH:+MEDIUM:-LOW
Symbole algorithme Protocole Echange de clés Authentification Chiffrement Condensé MAC Type
Algorithmes RSA :
DES-CBC3-SHA SSLv3 RSA RSA 3DES(168) SHA1
IDEA-CBC-SHA SSLv3 RSA RSA IDEA(128) SHA1
RC4-SHA SSLv3 RSA RSA RC4(128) SHA1
RC4-MD5 SSLv3 RSA RSA RC4(128) MD5
DES-CBC-SHA SSLv3 RSA RSA DES(56) SHA1
EXP-DES-CBC-SHA SSLv3 RSA(512) RSA DES(40) SHA1 export
EXP-RC2-CBC-MD5 SSLv3 RSA(512) RSA RC2(40) MD5 export
EXP-RC4-MD5 SSLv3 RSA(512) RSA RC4(40) MD5 export
NULL-SHA SSLv3 RSA RSA None SHA1
NULL-MD5 SSLv3 RSA RSA None MD5
Algorithmes Diffie-Hellman :
ADH-DES-CBC3-SHA SSLv3 DH None 3DES(168) SHA1
ADH-DES-CBC-SHA SSLv3 DH None DES(56) SHA1
ADH-RC4-MD5 SSLv3 DH None RC4(128) MD5
EDH-RSA-DES-CBC3-SHA SSLv3 DH RSA 3DES(168) SHA1
EDH-DSS-DES-CBC3-SHA SSLv3 DH DSS 3DES(168) SHA1
EDH-RSA-DES-CBC-SHA SSLv3 DH RSA DES(56) SHA1
EDH-DSS-DES-CBC-SHA SSLv3 DH DSS DES(56) SHA1
EXP-EDH-RSA-DES-CBC-SHA SSLv3 DH(512) RSA DES(40) SHA1 export
EXP-EDH-DSS-DES-CBC-SHA SSLv3 DH(512) DSS DES(40) SHA1 export
EXP-ADH-DES-CBC-SHA SSLv3 DH(512) None DES(40) SHA1 export
EXP-ADH-RC4-MD5 SSLv3 DH(512) None RC4(40) MD5 export
top

SSLCompression Directive

Description:Permet d'activer la compression au niveau SSL
Syntaxe:SSLCompression on|off
Défaut:SSLCompression off
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl
Compatibilité:Disponible à partir de la version 2.4.3 du serveur HTTP Apache, si on utilise une version d'OpenSSL 0.9.8 ou supérieure ; l'utilisation dans un contexte de serveur virtuel n'est disponible que si on utilise une version d'OpenSSL 1.0.0 ou supérieure. La valeur par défaut était on dans la version 2.4.3.

Cette directive permet d'activer la compression au niveau SSL.

L'activation de la compression est à l'origine de problèmes de sécurité dans la plupart des configurations (l'attaque nommée CRIME).

top

SSLCryptoDevice Directive

Description:Active l'utilisation d'un accélérateur matériel de chiffrement
Syntaxe:SSLCryptoDevice moteur
Défaut:SSLCryptoDevice builtin
Contexte:configuration du serveur
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Cette directive permet d'activer l'utilisation d'une carte accélératrice de chiffrement qui prendra en compte certaines parties du traitement relatif à SSL. Cette directive n'est utilisable que si la boîte à outils SSL à été compilée avec le support "engine" ; les versions 0.9.7 et supérieures d'OpenSSL possèdent par défaut le support "engine", alors qu'avec la version 0.9.6, il faut utiliser les distributions séparées "-engine".

Pour déterminer les moteurs supportés, exécutez la commande "openssl engine".

Exemple

# Pour un accélérateur Broadcom :
SSLCryptoDevice ubsec
top

SSLEngine Directive

Description:Interrupteur marche/arrêt du moteur SSL
Syntaxe:SSLEngine on|off|optional
Défaut:SSLEngine off
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Cette directive permet d'activer/désactiver le moteur du protocole SSL/TLS. Elle doit être utilisée dans une section <VirtualHost> pour activer SSL/TLS pour ce serveur virtuel particulier. Par défaut, le moteur du protocole SSL/TLS est désactivé pour le serveur principal et tous les serveurs virtuels configurés.

Exemple

<VirtualHost _default_:443>
SSLEngine on
#...
</VirtualHost>

Depuis la version 2.1 d'Apache, la directive SSLEngine peut être définie à optional, ce qui active le support de RFC 2817, Upgrading to TLS Within HTTP/1.1. Pour le moment, aucun navigateur web ne supporte RFC 2817.

top

SSLFIPS Directive

Description:Coimmutateur du mode SSL FIPS
Syntaxe:SSLFIPS on|off
Défaut:SSLFIPS off
Contexte:configuration du serveur
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Cette directive permet d'activer/désactiver l'utilisation du drapeau FIPS_mode de la bibliothèque SSL. Elle doit être définie dans le contexte du serveur principal, et n'accepte pas les configurations sources de conflits (SSLFIPS on suivi de SSLFIPS off par exemple). Le mode s'applique à toutes les opérations de la bibliothèque SSL.

Si httpd a été compilé avec une bibliothèque SSL qui ne supporte pas le drapeau FIPS_mode, la directive SSLFIPS on échouera. Reportez-vous au document sur la politique de sécurité FIPS 140-2 de la bibliothèque du fournisseur SSL, pour les prérequis spécifiques nécessaires à l'utilisation de mod_ssl selon un mode d'opération approuvé par FIPS 140-2 ; notez que mod_ssl en lui-même n'est pas validé, mais peut être décrit comme utilisant un module de chiffrement validé par FIPS 140-2, lorsque tous les composants sont assemblés et mis en oeuvre selon les recommandations de la politique de sécurité applicable.

top

SSLHonorCipherOrder Directive

Description:Option permettant de classer les algorithmes de chiffrement du serveur par ordre de préférence
Syntaxe:SSLHonorCipherOrder on|off
Défaut:SSLHonorCipherOrder off
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Normalement, ce sont les préférences du client qui sont prises en compte lors du choix d'un algorithme de chiffrement au cours d'une négociation SSLv3 ou TLSv1. Si cette directive est activée, ce sont les préférences du serveur qui seront prises en compte à la place.

Exemple

SSLHonorCipherOrder on
top

SSLInsecureRenegotiation Directive

Description:Option permettant d'activer le support de la renégociation non sécurisée
Syntaxe:SSLInsecureRenegotiation on|off
Défaut:SSLInsecureRenegotiation off
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl
Compatibilité:Disponible depuis httpd 2.2.15, si une version 0.9.8m ou supérieure d'OpenSSL est utilisée

Comme il a été spécifié, toutes les versions des protocoles SSL et TLS (jusqu'à la version 1.2 de TLS incluse) étaient vulnérables à une attaque de type Man-in-the-Middle (CVE-2009-3555) au cours d'une renégociation. Cette vulnérabilité permettait à un attaquant de préfixer la requête HTTP (telle qu'elle était vue du serveur) avec un texte choisi. Une extension du protocole a été développée pour corriger cette vulnérabilité, sous réserve qu'elle soit supportée par le client et le serveur.

Si mod_ssl est lié à une version 0.9.8m ou supérieure d'OpenSSL, par défaut, la renégociation n'est accordée qu'aux clients qui supportent la nouvelle extension du protocole. Si cette directive est activée, la renégociation sera accordée aux anciens clients (non patchés), quoique de manière non sécurisée

Avertissement à propos de la sécurité

Si cette directive est activée, les connexions SSL seront vulnérables aux attaques de type préfixe Man-in-the-Middle comme décrit dans CVE-2009-3555.

Exemple

SSLInsecureRenegotiation on

La variable d'environnement SSL_SECURE_RENEG peut être utilisée dans un script SSI ou CGI pour déterminer si la renégociation sécurisée est supportée pour une connexion SSL donnée.

top

SSLOCSPDefaultResponder Directive

Description:Définit l'URI du répondeur par défaut pour la validation OCSP
Syntaxe:SSLOCSDefaultResponder uri
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Cette directive permet de définir le répondeur OCSP par défaut. Si la directive SSLOCSPOverrideResponder n'est pas activée, l'URI spécifié ne sera utilisé que si aucun URI de répondeur n'est spécifié dans le certificat en cours de vérification.

top

SSLOCSPEnable Directive

Description:Active la validation OCSP de la chaîne de certificats du client
Syntaxe:SSLOCSPEnable on|off
Défaut:SSLOCSPEnable off
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Cette directive permet d'activer la validation OCSP de la chaîne de certificats du client. Si elle est activée, les certificats de la chaîne de certificats du client seront validés auprès d'un répondeur OCSP, une fois la vérification normale effectuée (vérification des CRLs incluse).

Le répondeur OCSP utilisé est soit extrait du certificat lui-même, soit spécifié dans la configuration ; voir les directives SSLOCSPDefaultResponder et SSLOCSPOverrideResponder.

Exemple

SSLVerifyClient on
SSLOCSPEnable on
SSLOCSPDefaultResponder http://responder.example.com:8888/responder
SSLOCSPOverrideResponder on
top

SSLOCSPOverrideResponder Directive

Description:Force l'utilisation de l'URI du répondeur par défaut pour la validation OCSP
Syntaxe:SSLOCSPOverrideResponder on|off
Défaut:SSLOCSPOverrideResponder off
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Force l'utilisation, au cours d'une validation OCSP de certificat, du répondeur OCSP par défaut spécifié dans la configuration, que le certificat en cours de vérification fasse mention d'un répondeur OCSP ou non.

top

SSLOCSPResponderTimeout Directive

Description:Délai d'attente pour les requêtes OCSP
Syntaxe:SSLOCSPResponderTimeout secondes
Défaut:SSLOCSPResponderTimeout 10
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Cette option permet de définir le délai d'attente pour les requêtes à destination des répondeurs OCSP, lorsque la directive SSLOCSPEnable est à on.

top

SSLOCSPResponseMaxAge Directive

Description:Age maximum autorisé pour les réponses OCSP
Syntaxe:SSLOCSPResponseMaxAge secondes
Défaut:SSLOCSPResponseMaxAge -1
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Cette option permet de définir l'âge maximum autorisé (la "fraicheur") des réponses OCSP. La valeur par défault (-1) signifie qu'aucun âge maximum n'est défini ; autrement dit, les réponses OCSP sont considérées comme valides tant que la valeur de leur champ nextUpdate se situe dans le futur.

top

SSLOCSPResponseTimeSkew Directive

Description:Dérive temporelle maximale autorisée pour la validation des réponses OCSP
Syntaxe:SSLOCSPResponseTimeSkew secondes
Défaut:SSLOCSPResponseTimeSkew 300
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Cette option permet de définir la dérive temporelle maximale autorisée pour les réponses OCSP (lors de la vérification des champs thisUpdate et nextUpdate).

top

SSLOpenSSLConfCmd Directive

Description:Configuration des paramètres d'OpenSSL via son API SSL_CONF
Syntaxe:SSLOpenSSLConfCmd commande valeur
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl
Compatibilité:Disponible depuis la version 2.4.8 du serveur HTTP Apache avec OpenSSL 1.0.2 ou supérieur

Cette directive permet à mod_ssl d'accéder à l'API SSL_CONF d'OpenSSL. Il n'est ainsi plus nécessaire d'implémenter des directives supplémentaires pour mod_ssl lorsque de nouvelles fonctionnalités sont ajoutées à OpenSSL, ce qui rend la configuration de ce dernier beaucoup plus souple.

Le jeu de commandes disponibles pour la directive SSLOpenSSLConfCmd dépend de la version d'OpenSSL utilisée pour mod_ssl (la version minimale 1.0.2 est un prérequis). Pour obtenir la liste des commandes supportées, voir la section Supported configuration file commands de la page de manuel SSL_CONF_cmd(3) d'OpenSSL.

Certaines commandes peuvent remplacer des directives existantes (comme SSLCipherSuite ou SSLProtocol) ; notez cependant que la syntaxe et/ou les valeurs possibles peuvent différer.

Examples

SSLOpenSSLConfCmd Options -SessionTicket,ServerPreference
SSLOpenSSLConfCmd ECDHParameters brainpoolP256r1
SSLOpenSSLConfCmd ServerInfoFile /usr/local/apache2/conf/server-info.pem
SSLOpenSSLConfCmd Protocol "-ALL, TLSv1.2"
SSLOpenSSLConfCmd SignatureAlgorithms RSA+SHA384:ECDSA+SHA256
top

SSLOptions Directive

Description:Configure différentes options d'exécution du moteur SSL
Syntaxe:SSLOptions [+|-]option ...
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel, répertoire, .htaccess
AllowOverride:Options
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Cette directive permet de contrôler différentes options d'exécution du moteur SSL dans un contexte de répertoire. Normalement, si plusieurs SSLOptions peuvent s'appliquer à un répertoire, c'est la plus spécifique qui est véritablement prise en compte ; les options ne se combinent pas entre elles. Elles se combinent cependant entre elles si elles sont toutes précédées par un symbole plus (+) ou moins (-). Toute option précédée d'un + est ajoutée aux options actuellement en vigueur, et toute option précédée d'un - est supprimée de ces mêmes options.

Les options disponibles sont :

Exemple

SSLOptions +FakeBasicAuth -StrictRequire
<Files ~ "\.(cgi|shtml)$">
    SSLOptions +StdEnvVars -ExportCertData
<Files>
top

SSLPassPhraseDialog Directive

Description:Méthode utilisée pour entrer le mot de passe pour les clés privées chiffrées
Syntaxe:SSLPassPhraseDialog type
Défaut:SSLPassPhraseDialog builtin
Contexte:configuration du serveur
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Lors de son démarrage, Apache doit lire les différents fichiers de certificats (voir la directive SSLCertificateFile) et de clés privées (voir la directive SSLCertificateKeyFile) des serveurs virtuels où SSL est activé. Comme, pour des raisons de sécurité, les fichiers de clés privées sont en général chiffrés, mod_ssl doit demander à l'administrateur un mot de passe pour déchiffrer ces fichiers. L'argument type permet de choisir la manière dont cette demande peut être formulée parmi les trois suivantes :

Exemple

SSLPassPhraseDialog exec:/usr/local/apache/sbin/pp-filter
top

SSLProtocol Directive

Description:Indique les versions du protocole SSL/TLS disponibles
Syntaxe:SSLProtocol [+|-]protocole ...
Défaut:SSLProtocol all
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Cette directive permet de définir quelles versions du protocole SSL/TLS seront acceptées lors de l'initialisation d'une nouvelle connexion.

Les protocoles disponibles sont les suivants (sensibles à la casse) :

Exemple

SSLProtocol TLSv1
top

SSLProxyCACertificateFile Directive

Description:Fichier contenant la concaténation des certificats de CA codés en PEM pour l'authentification des serveurs distants
Syntaxe:SSLProxyCACertificateFile file-path
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Cette directive permet de définir le fichier tout-en-un où sont stockés les certificats des Autorités de Certification (CA) pour les serveurs distants auxquels vous avez à faire. On les utilise lors de l'authentification du serveur distant. Un tel fichier contient la simple concaténation des différents fichiers de certificats codés en PEM, classés par ordre de préférence. On peut utiliser cette directive à la place et/ou en complément de la directive SSLProxyCACertificatePath.

Exemple

SSLProxyCACertificateFile
/usr/local/apache2/conf/ssl.crt/ca-bundle-serveur.distant.crt
top

SSLProxyCACertificatePath Directive

Description:Répertoire des certificats de CA codés en PEM pour l'authentification des serveurs distants
Syntaxe:SSLProxyCACertificatePath chemin-répertoire
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Cette directive permet de spécifier le répertoire où sont stockés les certificats des Autorités de Certification (CAs) pour les serveurs distants auxquels vous avez à faire. On les utilise pour vérifier le certificat du serveur distant lors de l'authentification de ce dernier.

Les fichiers de ce répertoire doivent être codés en PEM et ils sont accédés via des noms de fichier sous forme de condensés ou hash. Il ne suffit donc pas de placer les fichiers de certificats dans ce répertoire : vous devez aussi créer des liens symboliques nommés valeur-de-hashage.N, et vous devez toujours vous assurer que ce répertoire contient les liens symboliques appropriés.

Exemple

SSLProxyCACertificatePath /usr/local/apache2/conf/ssl.crt/
top

SSLProxyCARevocationCheck Directive

Description:Active la vérification des révocations basée sur les CRLs pour l'authentification du serveur distant
Syntaxe:SSLProxyCARevocationCheck chain|leaf|none
Défaut:SSLProxyCARevocationCheck none
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Active la vérification des révocations basée sur les Listes de révocations de Certificats (CRL) pour les serveurs distants auxquels vous vous connectez. A moins une des directives SSLProxyCARevocationFile ou SSLProxyCARevocationPath doit être définie. Lorsque cette directive est définie à chain (valeur recommandée), les vérifications CRL sont effectuées sur tous les certificats de la chaîne, alors que la valeur leaf limite la vérification au certificat hors chaîne (la feuille).

Lorsque la directive est définie à chain ou leaf, les CRLs doivent être disponibles pour que la validation réussisse

Avant la version 2.3.15, les vérifications CRL dans mod_ssl réussissaient même si aucune CRL n'était trouvée dans les chemins définis par les directives SSLProxyCARevocationFile ou SSLProxyCARevocationPath. Le comportement a changé avec l'introduction de cette directive : lorsque la vérification est activée, les CRLs doivent être présentes pour que la validation réussisse ; dans le cas contraire, elle échouera avec une erreur "CRL introuvable".

Exemple

SSLProxyCARevocationCheck chain
top

SSLProxyCARevocationFile Directive

Description:Fichier contenant la concaténation des CRLs de CA codés en PEM pour l'authentification des serveurs distants
Syntaxe:SSLProxyCARevocationFile chemin-fichier
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Cette directive permet de définir le fichier tout-en-un où sont rassemblées les Listes de Révocation de Certificats (CRLs) des Autorités de certification (CAs) pour les serveurs distants auxquels vous avez à faire. On les utilise pour l'authentification des serveurs distants. Un tel fichier contient la simple concaténation des différents fichiers de CRLs codés en PEM, classés par ordre de préférence. Cette directive peut être utilisée à la place et/ou en complément de la directive SSLProxyCARevocationPath.

Exemple

SSLProxyCARevocationFile
/usr/local/apache2/conf/ssl.crl/ca-bundle-serveur.distant.crl
top

SSLProxyCARevocationPath Directive

Description:Répertoire des CRLs de CA codés en PEM pour l'authentification des serveurs distants
Syntaxe:SSLProxyCARevocationPath chemin-répertoire
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Cette directive permet de définir le répertoire où sont stockées les Listes de Révocation de Certificats (CRL) des Autorités de Certification (CAs) pour les serveurs distants auxquels vous avez à faire. On les utilise pour révoquer les certificats des serveurs distants au cours de l'authentification de ces derniers.

Les fichiers de ce répertoire doivent être codés en PEM et ils sont accédés via des noms de fichier sous forme de condensés ou hash. Il ne suffit donc pas de placer les fichiers de CRL dans ce répertoire : vous devez aussi créer des liens symboliques nommés valeur-de-hashage.rN, et vous devez toujours vous assurer que ce répertoire contient les liens symboliques appropriés.

Exemple

SSLProxyCARevocationPath /usr/local/apache2/conf/ssl.crl/
top

SSLProxyCheckPeerCN Directive

Description:Configuration de la vérification du champ CN du certificat du serveur distant
Syntaxe:SSLProxyCheckPeerCN on|off
Défaut:SSLProxyCheckPeerCN on
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Cette directive permet de définir si le champ CN du certificat du serveur distant doit être comparé au nom de serveur de l'URL de la requête. S'ils ne correspondent pas, un code d'état 502 (Bad Gateway) est envoyé.

A partir de la version 2.4.5, SSLProxyCheckPeerCN a été remplacé par SSLProxyCheckPeerName, et sa définition n'est prise en compte que si SSLProxyCheckPeerName off a été spécifié.

Exemple

SSLProxyCheckPeerCN on
top

SSLProxyCheckPeerExpire Directive

Description:Configuration de la vérification de l'expiration du certificat du serveur distant
Syntaxe:SSLProxyCheckPeerExpire on|off
Défaut:SSLProxyCheckPeerExpire on
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Cette directive permet de définir si l'expiration du certificat du serveur distant doit être vérifiée ou non. Si la vérification échoue, un code d'état 502 (Bad Gateway) est envoyé.

Exemple

SSLProxyCheckPeerExpire on
top

SSLProxyCheckPeerName Directive

Description:Configure la vérification du nom d'hôte dans les certificats serveur distants
Syntaxe:SSLProxyCheckPeerName on|off
Défaut:SSLProxyCheckPeerName on
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl
Compatibilité:Disponible à partir de la version 2.4.5 du serveur HTTP Apache

Cette directive permet de configurer la vérification du nom d'hôte dans les certificats de serveur lorsque mod_ssl agit en tant que client SSL. La vérification est concluante si le nom d'hôte de l'URI de la requête correspond soit à l'extension subjectAltName, soit à l'un des attributs CN dans le sujet du certificat. Si la vérification échoue, la requête SSL est annulée et un code d'erreur 502 (Bad Gateway) est renvoyé. Cette directive remplace la directive SSLProxyCheckPeerCN qui ne prenait en compte que le premier attribut CN pour la vérification du nom d'hôte.

La vérification du nom d'hôte avec caractères générique est supportée de la manière suivante : les entrées subjectAltName de type dNSName ou les attributs CN commençant par *. correspondront à tout nom DNS comportant le même nombre d'éléments et le même suffixe (par exemple, *.example.org correspondra à foo.example.org, mais pas à foo.bar.example.org).

top

SSLProxyCipherSuite Directive

Description:Algorithmes de chiffrement disponibles pour la négociation lors de l'initialisation d'une connexion SSL de mandataire
Syntaxe:SSLProxyCipherSuite algorithmes
Défaut:SSLProxyCipherSuite ALL:!ADH:RC4+RSA:+HIGH:+MEDIUM:+LOW:+EXP
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel, répertoire, .htaccess
AllowOverride:AuthConfig
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Cette directive est équivalente à la directive SSLCipherSuite, mais s'applique à une connexion de mandataire. Veuillez vous reporter à la directive SSLCipherSuite pour plus d'informations.

top

SSLProxyEngine Directive

Description:Interrupteur marche/arrêt du moteur de mandataire SSL
Syntaxe:SSLProxyEngine on|off
Défaut:SSLProxyEngine off
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Cette directive permet d'activer/désactiver l'utilisation du moteur de protocole SSL/TLS pour le mandataire. On l'utilise en général à l'intérieur d'une section <VirtualHost> pour activer le protocole SSL/TLS dans le cadre d'un mandataire pour un serveur virtuel particulier. Par défaut, le moteur de protocole SSL/TLS est désactivé pour la fonction de mandataire du serveur principal et de tous les serveurs virtuels configurés.

Notez que la directive SSLProxyEngine ne doit généralement pas être utilisée dans le cadre d'un serveur virtuel qui agit en tant que mandataire direct (via les directives <Proxy> ou <ProxyRequest>). SSLProxyEngine n'est pas nécessaire pour activer un serveur mandataire direct pour les requêtes SSL/TLS.

Exemple

<VirtualHost _default_:443>
    SSLProxyEngine on
    #...
</VirtualHost>
top

SSLProxyMachineCertificateChainFile Directive

Description:Fichier de certificats de CA encodés PEM concaténés permettant au mandataire de choisir un certificat
Syntaxe:SSLProxyMachineCertificateChainFile nom-fichier
Contexte:configuration du serveur
AllowOverride:Sans objet
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Cette directive permet de définir le fichier global où est enregistrée la chaîne de certification pour tous les certificats clients utilisés. Elle est nécessaire si le serveur distant présente une liste de certificats de CA qui ne sont pas les signataires directs d'un des certificats clients configurés.

Ce fichier contient tout simplement la concaténation des différents fichiers de certificats encodés PEM. Au démarrage, chaque certificat client configuré est examiné et une chaîne de certification est construite.

Avertissement en matière de sécurité

Si cette directive est définie, tous les certificats contenus dans le fichier spécifié seront considérés comme étant de confiance, comme s'ils étaient aussi désignés dans la directive SSLProxyCACertificateFile.

Exemple

SSLProxyMachineCertificateChainFile /usr/local/apache2/conf/ssl.crt/proxyCA.pem
top

SSLProxyMachineCertificateFile Directive

Description:Fichier contenant la concaténation des clés et certificats clients codés en PEM que le mandataire doit utiliser
Syntaxe:SSLProxyMachineCertificateFile chemin-fichier
Contexte:configuration du serveur
AllowOverride:Sans objet
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Cette directive permet de définir le fichier tout-en-un où sont stockés les clés et certificats permettant au serveur mandataire de s'authentifier auprès des serveurs distants.

Le fichier spécifié est la simple concaténation des différents fichiers de certificats codés en PEM, classés par ordre de préférence. Cette directive s'utilise à la place ou en complément de la directive SSLProxyMachineCertificatePath.

Actuellement, les clés privées chiffrées ne sont pas supportées.

Exemple

SSLProxyMachineCertificateFile /usr/local/apache2/conf/ssl.crt/proxy.pem
top

SSLProxyMachineCertificatePath Directive

Description:Répertoire des clés et certificats clients codés en PEM que le mandataire doit utiliser
Syntaxe:SSLProxyMachineCertificatePath chemin-répertoire
Contexte:configuration du serveur
AllowOverride:Sans objet
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Cette directive permet de définir le répertoire où sont stockés les clés et certificats permettant au serveur mandataire de s'authentifier auprès des serveurs distants.

Les fichiers de ce répertoire doivent être codés en PEM et ils sont accédés via des noms de fichier sous forme de condensés ou hash. Vous devez donc aussi créer des liens symboliques nommés valeur-de-hashage.N, et vous devez toujours vous assurer que ce répertoire contient les liens symboliques appropriés.

Actuellement, les clés privées chiffrées ne sont pas supportées.

Exemple

SSLProxyMachineCertificatePath /usr/local/apache2/conf/proxy.crt/
top

SSLProxyProtocol Directive

Description:Définit les protocoles SSL disponibles pour la fonction de mandataire
Syntaxe:SSLProxyProtocol [+|-]protocole ...
Défaut:SSLProxyProtocol all
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
AllowOverride:Options
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Cette directive permet de définir les protocoles SSL que mod_ssl peut utiliser lors de l'élaboration de son environnement de serveur pour la fonction de mandataire. Il ne se connectera qu'aux serveurs utilisant un des protocoles spécifiés.

Veuillez vous reporter à la directive SSLProtocol pour plus d'informations.

top

SSLProxyVerify Directive

Description:Niveau de vérification du certificat du serveur distant
Syntaxe:SSLProxyVerify niveau
Défaut:SSLProxyVerify none
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Lorsqu'un mandataire est configuré pour faire suivre les requêtes vers un serveur SSL distant, cette directive permet de configurer la vérification du certificat de ce serveur distant.

Les valeurs de niveaux disponibles sont les suivantes :

En pratique, seuls les niveaux none et require sont vraiment intéressants, car le niveau optional ne fonctionne pas avec tous les serveurs, et le niveau optional_no_ca va tout à fait à l'encontre de l'idée que l'on peut se faire de l'authentification (mais peut tout de même être utilisé pour établir des pages de test SSL, etc...).

Exemple

SSLProxyVerify require
top

SSLProxyVerifyDepth Directive

Description:Niveau de profondeur maximum dans les certificats de CA lors de la vérification du certificat du serveur distant
Syntaxe:SSLProxyVerifyDepth niveau
Défaut:SSLProxyVerifyDepth 1
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
AllowOverride:AuthConfig
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Cette directive permet de définir le niveau de profondeur maximum jusqu'auquel mod_ssl doit aller au cours de sa vérification avant de décider que le serveur distant ne possède pas de certificat valide.

La profondeur correspond en fait au nombre maximum de fournisseurs de certificats intermédiaires, c'est à dire le nombre maximum de certificats de CA que l'on peut consulter lors de la vérification du certificat du serveur distant. Une profondeur de 0 signifie que seuls les certificats de serveurs distants auto-signés sont acceptés, et la profondeur par défaut de 1 que le certificat du serveur distant peut être soit auto-signé, soit signé par une CA connue directement du serveur (en d'autres termes, le certificat de CA est référencé par la directive SSLProxyCACertificatePath), etc...

Exemple

SSLProxyVerifyDepth 10
top

SSLRandomSeed Directive

Description:Source de déclenchement du Générateur de Nombres Pseudo-Aléatoires (PRNG)
Syntaxe:SSLRandomSeed contexte source [nombre]
Contexte:configuration du serveur
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Cette directive permet de définir une ou plusieurs sources de déclenchement du Générateur de Nombres Pseudo-Aléatoires (PRNG) dans OpenSSL au démarrage du serveur (si contexte a pour valeur startup) et/ou juste avant l'établissement d'une nouvelle connexion SSL (si contexte a pour valeur connect). Cette directive ne peut être utilisée qu'au niveau du serveur global car le PRNG est un service global.

Les différentes valeurs de source disponibles sont :

Exemple

SSLRandomSeed startup builtin
SSLRandomSeed startup file:/dev/random
SSLRandomSeed startup file:/dev/urandom 1024
SSLRandomSeed startup exec:/usr/local/bin/truerand 16
SSLRandomSeed connect builtin
SSLRandomSeed connect file:/dev/random
SSLRandomSeed connect file:/dev/urandom 1024
top

SSLRenegBufferSize Directive

Description:Définit la taille du tampon de renégociation SSL
Syntaxe:SSLRenegBufferSize taille
Défaut:SSLRenegBufferSize 131072
Contexte:répertoire, .htaccess
AllowOverride:AuthConfig
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Si une renégociation SSL est requise dans un contexte de répertoire, par exemple avec l'utilisation de SSLVerifyClient dans un bloc Directory ou Location, mod_ssl doit mettre en tampon en mémoire tout corps de requête HTTP en attendant qu'une nouvelle initialisation de connexion SSL puisse être effectuée. Cette directive permet de définir la quantité de mémoire à allouer pour ce tampon.

Notez que dans de nombreuses configurations, le client qui envoie un corps de requête n'est pas forcément digne de confiance, et l'on doit par conséquent prendre en considération la possibilité d'une attaque de type déni de service lorsqu'on modifie la valeur de cette directive.

Exemple

SSLRenegBufferSize 262144
top

SSLRequire Directive

Description:N'autorise l'accès que lorsqu'une expression booléenne complexe et arbitraire est vraie
Syntaxe:SSLRequire expression
Contexte:répertoire, .htaccess
AllowOverride:AuthConfig
Statut:Extension
Module:mod_ssl

SSLRequire est obsolète

SSLRequire est obsolète et doit en général être remplacée par l'expression Require. La syntaxe ap_expr de l'expression Require est une extension de la syntaxe de SSLRequire, avec les différences suivantes :

Avec SSLRequire, les opérateurs de comparaison <, <=, ... sont strictement équivalents aux opérateurs lt, le, ... , et fonctionnent selon une méthode qui compare tout d'abord la longueur des deux chaînes, puis l'ordre alphabétique. Les expressions ap_expr, quant à elles, possèdent deux jeux d'opérateurs de comparaison : les opérateurs <, <=, ... effectuent une comparaison alphabétique de chaînes, alors que les opérateurs -lt, -le, ... effectuent une comparaison d'entiers. Ces derniers possèdent aussi des alias sans tiret initial : lt, le, ...

Cette directive permet de spécifier une condition générale d'accès qui doit être entièrement satisfaite pour que l'accès soit autorisé. C'est une directive très puissante, car la condition d'accès spécifiée est une expression booléenne complexe et arbitraire contenant un nombre quelconque de vérifications quant aux autorisations d'accès.

L'expression doit respecter la syntaxe suivante (fournie ici sous la forme d'une notation dans le style de la grammaire BNF) :

expr     ::= "true" | "false"
           | "!" expr
           | expr "&&" expr
           | expr "||" expr
           | "(" expr ")"
           | comp

comp     ::= word "==" word | word "eq" word
           | word "!=" word | word "ne" word
           | word "<"  word | word "lt" word
           | word "<=" word | word "le" word
           | word ">"  word | word "gt" word
           | word ">=" word | word "ge" word
           | word "in" "{" wordlist "}"
           | word "in" "PeerExtList(" word ")"
           | word "=~" regex
           | word "!~" regex

wordlist ::= word
           | wordlist "," word

word     ::= digit
           | cstring
           | variable
           | function

digit    ::= [0-9]+
cstring  ::= "..."
variable ::= "%{" varname "}"
function ::= funcname "(" funcargs ")"

Pour varname, toute variable décrite dans Variables d'environnement pourra être utilisée. Pour funcname, vous trouverez la liste des fonctions disponibles dans la documentation ap_expr.

expression est interprétée et traduite sous une forme machine interne lors du chargement de la configuration, puis évaluée lors du traitement de la requête. Dans le contexte des fichiers .htaccess, expression est interprétée et exécutée chaque fois que le fichier .htaccess intervient lors du traitement de la requête.

Exemple

SSLRequire (    %{SSL_CIPHER} !~ m/^(EXP|NULL)-/                   \
            and %{SSL_CLIENT_S_DN_O} eq "Snake Oil, Ltd."          \
            and %{SSL_CLIENT_S_DN_OU} in {"Staff", "CA", "Dev"}    \
            and %{TIME_WDAY} -ge 1 and %{TIME_WDAY} -le 5          \
            and %{TIME_HOUR} -ge 8 and %{TIME_HOUR} -le 20       ) \
           or %{REMOTE_ADDR} =~ m/^192\.76\.162\.[0-9]+$/

La fonction PeerExtList(identifiant objet) recherche une instance d'extension de certificat X.509 identifiée par identifiant objet (OID) dans le certificat client. L'expression est évaluée à true si la partie gauche de la chaîne correspond exactement à la valeur d'une extension identifiée par cet OID (Si plusieurs extensions possèdent le même OID, l'une d'entre elles au moins doit correspondre).

Exemple

SSLRequire "foobar" in PeerExtList("1.2.3.4.5.6")

Notes à propos de la fonction PeerExtList

  • L'identifiant objet peut être spécifié soit comme un nom descriptif reconnu par la bibliothèque SSL, tel que "nsComment", soit comme un OID numérique tel que "1.2.3.4.5.6".

  • Les expressions contenant des types connus de la bibliothèque SSL sont transformées en chaînes avant comparaison. Pour les extensions contenant un type non connu de la bibliothèque SSL, mod_ssl va essayer d'interpréter la valeur s'il s'agit d'un des types ASN.1 primaires UTF8String, IA5String, VisibleString, ou BMPString. Si l'extension correspond à un de ces types, la chaîne sera convertie en UTF-8 si nécessaire, puis comparée avec la partie gauche de l'expression.

Voir aussi

top

SSLRequireSSL Directive

Description:Interdit l'accès lorsque la requête HTTP n'utilise pas SSL
Syntaxe:SSLRequireSSL
Contexte:répertoire, .htaccess
AllowOverride:AuthConfig
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Cette directive interdit l'accès si HTTP sur SSL (c'est à dire HTTPS) n'est pas activé pour la connexion courante. Ceci est très pratique dans un serveur virtuel où SSL est activé ou dans un répertoire pour se protéger des erreurs de configuration qui pourraient donner accès à des ressources protégées. Lorsque cette directive est présente, toutes les requêtes qui n'utilisent pas SSL sont rejetées.

Exemple

SSLRequireSSL
top

SSLSessionCache Directive

Description:Type du cache de session SSL global et inter-processus
Syntaxe:SSLSessionCache type
Défaut:SSLSessionCache none
Contexte:configuration du serveur
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Cette directive permet de configurer le type de stockage du cache de session SSL global et inter-processus. Ce cache est une fonctionnalité optionnelle qui accélère le traitement parallèle des requêtes. Pour ce qui est des requêtes vers un même processus du serveur (via HTTP keep-alive), OpenSSL met en cache les informations de session SSL en interne. Mais comme les clients modernes demandent des images en ligne et d'autres données via des requêtes parallèles (un nombre de quatre requêtes parallèles est courant), ces requêtes vont être servies par plusieurs processus du serveur pré-déclenchés. Ici, un cache inter-processus permet d'éviter des négociations de session inutiles.

Les quatre types de stockage suivants sont actuellement supportés :

Exemples

SSLSessionCache dbm:/usr/local/apache/logs/ssl_gcache_data
SSLSessionCache shmcb:/usr/local/apache/logs/ssl_gcache_data(512000)

Le mutex ssl-cache permet de sérialiser l'accès au cache de session afin d'éviter toute corruption. Ce mutex peut être configuré via la directive Mutex.

top

SSLSessionCacheTimeout Directive

Description:Nombre de secondes avant l'expiration d'une session SSL dans le cache de sessions
Syntaxe:SSLSessionCacheTimeout secondes
Défaut:SSLSessionCacheTimeout 300
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Cette directive permet de définir la durée de vie en secondes des informations stockées dans le cache de sessions SSL global et inter-processus et dans le cache OpenSSL interne en mémoire. elle peut être définie à une valeur d'environ 15 à des fins de test, mais à une valeur très supérieure comme 300 en production.

Exemple

SSLSessionCacheTimeout 600
top

SSLSessionTicketKeyFile Directive

Description:Clé de chiffrement/déchiffrement permanente pour les tickets de session TLS
Syntaxe:SSLSessionTicketKeyFile chemin-fichier
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl
Compatibilité:Disponible depuis la version 2.4.0 du serveur HTTP Apache, sous réserve que l'on utilise une version 0.9.8h ou supérieure d'OpenSSL

Cette directive permet de définir une clé secrète pour le chiffrement et le déchiffrement des tickets de session TLS selon les préconisations de la RFC 5077. Elle a été conçue à l'origine pour les environnements de clusters où les données des sessions TLS doivent être partagées entre plusieurs noeuds. Pour les configurations ne comportant qu'une seule instance de httpd, il est préférable d'utiliser les clés (aléatoires) générées par mod_ssl au démarrage du serveur.

Le fichier doit contenir 48 octets de données aléatoires créées de préférence par une source à haute entropie. Sur un système de type UNIX, il est possible de créer le fichier contenant la clé de la manière suivante :

dd if=/dev/random of=/chemin/vers/fichier.tkey bs=1 count=48

Ces clés doivent être renouvelées fréquemment, car il s'agit du seul moyen d'invalider un ticket de session existant - OpenSSL ne permet pas actuellement de spécifier une limite à la durée de vie des tickets.

Ce fichier contient des données sensibles et doit donc être protégé par des permissions similaires à celles du fichier spécifié par la directive SSLCertificateKeyFile.

top

SSLSRPUnknownUserSeed Directive

Description:Source d'aléa pour utilisateur SRP inconnu
Syntaxe:SSLSRPUnknownUserSeed secret-string
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl
Compatibilité:Disponible depuis la version 2.4.4 du serveur HTTP Apache, si la version 1.0.1 ou supérieure d'OpenSSL est utilisée.

Cette directive permet de définir la source d'aléa à utiliser pour les utilisateurs SRP inconnus, ceci afin de combler les manques en cas d'existence d'un tel utilisateur. Elle définit une chaîne secrète. Si cette directive n'est pas définie, Apache renverra une alerte UNKNOWN_PSK_IDENTITY aux clients qui fournissent un nom d'utilisateur inconnu.

Exemple

SSLSRPUnknownUserSeed "secret"

top

SSLSRPVerifierFile Directive

Description:Chemin du fichier de vérification SRP
Syntaxe:SSLSRPVerifierFile file-path
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl
Compatibilité:Disponible depuis la version 2.4.4 du serveur HTTP Apache, si la version 1.0.1 ou supérieure d'OpenSSL est utilisée.

Cette directive permet d'activer TLS-SRP et de définir le chemin du fichier de vérification OpenSSL SRP (Mot de passe distant sécurisé) contenant les noms d'utilisateurs TLS-SRP, les vérificateurs, les "grains de sel" (salts), ainsi que les paramètres de groupe.

Exemple

SSLSRPVerifierFile "/path/to/file.srpv"

Le fichier de vérification peut être créé via l'utilitaire en ligne de commande openssl :

Création du fichier de vérification SRP

openssl srp -srpvfile passwd.srpv -userinfo "some info" -add username

La valeur affectée au paramètre optionnel -userinfo est enregistrée dans la variable d'environnement SSL_SRP_USERINFO.

top

SSLStaplingCache Directive

Description:Configuration du cache pour l'agrafage OCSP
Syntaxe:SSLStaplingCache type
Contexte:configuration du serveur
Statut:Extension
Module:mod_ssl
Compatibilité:Disponible si on utilise OpenSSL version 0.9.8h ou supérieure

Si SSLUseStapling est à "on", cette directive permet de configurer le cache destiné à stocker les réponses OCSP incluses dans la négociation TLS. La configuration d'un cache est obligatoire pour pouvoir utiliser l'agrafage OCSP. A l'exception de none et nonenotnull, cette directive supporte les mêmes types de stockage que la directive SSLSessionCache.

top

SSLStaplingErrorCacheTimeout Directive

Description:Durée de vie des réponses invalides dans le cache pour agrafage OCSP
Syntaxe:SSLStaplingErrorCacheTimeout secondes
Défaut:SSLStaplingErrorCacheTimeout 600
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl
Compatibilité:Disponible si on utilise OpenSSL version 0.9.8h ou supérieure

Cette directive permet de définir la durée de vie des réponses invalides dans le cache pour agrafage OCSP configuré via la directive SSLStaplingCache. Pour définir la durée de vie des réponses valides, voir la directive SSLStaplingStandardCacheTimeout.

top

SSLStaplingFakeTryLater Directive

Description:Génère une réponse "tryLater" pour les requêtes OCSP échouées
Syntaxe:SSLStaplingFakeTryLater on|off
Défaut:SSLStaplingFakeTryLater on
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl
Compatibilité:Disponible si on utilise OpenSSL version 0.9.8h ou supérieure

Lorsque cette directive est activée, et si une requête vers un serveur OCSP à des fins d'inclusion dans une négociation TLS échoue, mod_ssl va générer une réponse "tryLater" pour le client (SSLStaplingReturnResponderErrors doit être activée).

top

SSLStaplingForceURL Directive

Description:Remplace l'URI du serveur OCSP spécifié dans l'extension AIA du certificat
Syntaxe:SSLStaplingForceURL uri
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl
Compatibilité:Disponible si on utilise OpenSSL version 0.9.8h ou supérieure

Cette directive permet de remplacer l'URI du serveur OCSP extraite de l'extension authorityInfoAccess (AIA) du certificat. Elle peut s'avérer utile lorsqu'on passe par un mandataire

top

SSLStaplingResponderTimeout Directive

Description:Temps d'attente maximum pour les requêtes vers les serveurs OCSP
Syntaxe:SSLStaplingResponderTimeout secondes
Défaut:SSLStaplingResponderTimeout 10
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl
Compatibilité:Disponible si on utilise OpenSSL version 0.9.8h ou supérieure

Cette directive permet de définir le temps d'attente maximum lorsque mod_ssl envoie une requête vers un serveur OCSP afin d'obtenir une réponse destinée à être incluse dans les négociations TLS avec les clients (SSLUseStapling doit avoir été activée au préalable).

top

SSLStaplingResponseMaxAge Directive

Description:Age maximum autorisé des réponses OCSP incluses dans la négociation TLS
Syntaxe:SSLStaplingResponseMaxAge secondes
Défaut:SSLStaplingResponseMaxAge -1
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl
Compatibilité:Disponible si on utilise OpenSSL version 0.9.8h ou supérieure

Cette directive permet de définir l'âge maximum autorisé ("fraîcheur") des réponses OCSP incluses dans la négociation TLS (SSLUseStapling doit avoir été activée au préalable). La valeur par défaut (-1) ne définit aucun âge maximum, ce qui signifie que les réponses OCSP sont considérées comme valides à partir du moment où le contenu de leur champ nextUpdate se trouve dans le futur.

top

SSLStaplingResponseTimeSkew Directive

Description:Durée de vie maximale autorisée des réponses OCSP incluses dans la négociation TLS
Syntaxe:SSLStaplingResponseTimeSkew secondes
Défaut:SSLStaplingResponseTimeSkew 300
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl
Compatibilité:Disponible si on utilise OpenSSL version 0.9.8h ou supérieure

Cette directive permet de spécifier l'intervalle de temps maximum que mod_ssl va calculer en faisant la différence entre les contenus des champs nextUpdate et thisUpdate des réponses OCSP incluses dans la négociation TLS. Pour pouvoir utiliser cette directive, SSLUseStapling doit être à "on".

top

SSLStaplingReturnResponderErrors Directive

Description:Transmet au client les erreurs survenues lors des requêtes OCSP
Syntaxe:SSLStaplingReturnResponderErrors on|off
Défaut:SSLStaplingReturnResponderErrors on
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl
Compatibilité:Disponible si on utilise OpenSSL version 0.9.8h ou supérieure

Lorsque cette directive est activée, mod_ssl va transmettre au client les réponses concernant les requêtes OCSP échouées (erreurs d'état, réponses périmées, etc...). Lorsqu'elle est à off, aucune réponse concernant les requêtes OCSP échouées ne sera incluse dans les négociation TLS avec les clients.

top

SSLStaplingStandardCacheTimeout Directive

Description:Durée de vie des réponses OCSP dans le cache
Syntaxe:SSLStaplingStandardCacheTimeout secondes
Défaut:SSLStaplingStandardCacheTimeout 3600
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl
Compatibilité:Disponible si on utilise OpenSSL version 0.9.8h ou supérieure

Cette directive permet de définir la durée de vie des réponses OCSP dans le cache configuré via la directive SSLStaplingCache. Elle ne s'applique qu'aux réponse valides, alors que la directive SSLStaplingErrorCacheTimeout s'applique aux réponses invalides ou non disponibles.

top

SSLStrictSNIVHostCheck Directive

Description:Contrôle de l'accès des clients non-SNI à un serveur virtuel à base de nom.
Syntaxe:SSLStrictSNIVHostCheck on|off
Défaut:SSLStrictSNIVHostCheck off
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl
Compatibilité:Disponible depuis la version 2.2.12 d'Apache

Cette directive permet de contrôler l'accès des clients non-SNI à un serveur virtuel à base de nom. Si elle est définie à on dans le serveur virtuel à base de nom par défaut, les clients non-SNI ne seront autorisés à accéder à aucun serveur virtuel appartenant à cette combinaison IP/port. Par contre, si elle est définie à on dans un serveur virtuel quelconque, les clients non-SNI ne se verront interdire l'accès qu'à ce serveur.

Cette option n'est disponible que si httpd a été compilé avec une version d'OpenSSL supportant SNI.

Exemple

SSLStrictSNIVHostCheck on
top

SSLUserName Directive

Description:Nom de la variable servant à déterminer le nom de l'utilisateur
Syntaxe:SSLUserName nom-var
Contexte:configuration du serveur, répertoire, .htaccess
AllowOverride:AuthConfig
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Cette variable permet de définir le champ "user" de l'objet de la requête Apache. Ce champ est utilisé par des modules de plus bas niveau pour identifier l'utilisateur avec une chaîne de caractères. En particulier, l'utilisation de cette directive peut provoquer la définition de la variable d'environnement REMOTE_USER. La valeur de l'argument nom-var peut correspondre à toute variable d'environnement SSL.

Notez que cette directive est sans effet si l'option FakeBasicAuth est utilisée (voir SSLOptions).

Exemple

SSLUserName SSL_CLIENT_S_DN_CN
top

SSLUseStapling Directive

Description:Active l'ajout des réponses OCSP à la négociation TLS
Syntaxe:SSLUseStapling on|off
Défaut:SSLUseStapling off
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel
Statut:Extension
Module:mod_ssl
Compatibilité:Disponible si on utilise OpenSSL version 0.9.8h ou supérieure

Cette directive permet d'activer l'"Agrafage OCSP" (OCSP stapling) selon la définition de l'extension TLS "Certificate Status Request" fournie dans la RFC 6066. Si elle est activée et si le client le demande, mod_ssl va inclure une réponse OCSP à propos de son propre certificat dans la négociation TLS. Pour pouvoir activer l'Agrafage OCSP, il est nécessaire de configurer un SSLStaplingCache.

L'agrafage OCSP dispense le client de requérir le serveur OCSP directement ; il faut cependant noter que selon les spécifications de la RFC 6066, la réponse CertificateStatus du serveur ne peut inclure une réponse OCSP que pour un seul certificat. Pour les certificats de serveur comportant des certificats de CA intermédiaires dans leur chaîne (c'est un cas typique de nos jours), l'implémentation actuelle de l'agrafage OCSP n'atteint que partiellement l'objectif d' "économie en questions/réponse et en ressources". Pour plus de détails, voir la RFC 6961 (TLS Multiple Certificate Status Extension).

top

SSLVerifyClient Directive

Description:Niveau de vérification du certificat client
Syntaxe:SSLVerifyClient niveau
Défaut:SSLVerifyClient none
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel, répertoire, .htaccess
AllowOverride:AuthConfig
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Cette directive permet de définir le niveau de vérification du certificat pour l'authentification du client. Notez que cette directive peut être utilisée à la fois dans les contextes du serveur principal et du répertoire. Dans le contexte du serveur principal, elle s'applique au processus d'authentification du client utilisé au cours de la négociation SSL standard lors de l'établissement d'une connexion. Dans un contexte de répertoire, elle force une renégociation SSL avec le niveau de vérification du client spécifié, après la lecture d'une requête HTTP, mais avant l'envoi de la réponse HTTP.

Les valeurs de niveau disponibles sont les suivantes :

En pratique, seuls les niveaux none et require sont vraiment intéressants, car le niveau optional ne fonctionne pas avec tous les navigateurs, et le niveau optional_no_ca va vraiment à l'encontre de l'idée que l'on peut se faire de l'authentification (mais peut tout de même être utilisé pour établir des pages de test SSL, etc...)

Exemple

SSLVerifyClient require
top

SSLVerifyDepth Directive

Description:Profondeur maximale des certificats de CA pour la vérification des certificats clients
Syntaxe:SSLVerifyDepth nombre
Défaut:SSLVerifyDepth 1
Contexte:configuration du serveur, serveur virtuel, répertoire, .htaccess
AllowOverride:AuthConfig
Statut:Extension
Module:mod_ssl

Cette directive permet de spécifier la profondeur maximale à laquelle mod_ssl va effectuer sa vérification avant de décider que le client ne possède pas de certificat valide. Notez que cette directive peut être utilisée à la fois dans les contextes du serveur principal et de répertoire. Dans le contexte du serveur principal, elle s'applique au processus d'authentification du client utilisé au cours de la négociation SSL standard lors de l'établissement d'une connexion. Dans un contexte de répertoire, elle force une renégociation SSL avec le client selon la nouvelle profondeur spécifiée, après la lecture d'une requête HTTP, mais avant l'envoi de la réponse HTTP.

La profondeur correspond au nombre maximum de fournisseurs de certificats intermédiaires, c'est à dire le nombre maximum de certificats de CA que l'on est autorisé à suivre lors de la vérification du certificat du client. Une profondeur de 0 signifie que seuls les certificats clients auto-signés sont acceptés ; la profondeur par défaut de 1 signifie que le certificat client peut être soit auto-signé, soit signé par une CA connue directement du serveur (c'est à dire que le certificat de la CA doit être référencé par la directive SSLCACertificatePath), etc...

Exemple

SSLVerifyDepth 10

Langues Disponibles:  en  |  fr 

top

Commentaires

Notice:
This is not a Q&A section. Comments placed here should be pointed towards suggestions on improving the documentation or server, and may be removed again by our moderators if they are either implemented or considered invalid/off-topic. Questions on how to manage the Apache HTTP Server should be directed at either our IRC channel, #httpd, on Freenode, or sent to our mailing lists.